Deux bombardiers russes interceptés près du porte-avion USS Ronald Reagan dans le Pacifique

Un Tupolev russe (Photo: Archives/RN)
Temps de lecture estimé : < 1 minute
Un Tupolev russe (Photo: Archives/RN)
Un Tupolev russe (Photo: Archives/RN)

Deux bombardiers russes Tu-142 Bear ont été interceptés lundi par des avions de chasse américains alors qu’ils s’approchaient du porte-avions américain USS Ronald Reagan en mer du Japon, a-t-on appris jeudi auprès de la Maison Blanche et du Pentagone.

« Le Ronald Reagan a lancé quatre chasseurs pour intercepter et escorter les avions » russes, a indiqué le capitaine de vaisseau Jeff Davis, porte-parole du Pentagone, en précisant que les appareils russes s’étaient approchés à environ un mille du porte-avions.

Les deux avions, d’imposants quadrimoteurs, volaient à « environ 500 pieds » (150 mètres), a précisé le porte-parole.

« Rien n’indiquait que les deux avions posaient une menace immédiate » mais « c’est une procédure opérationnelle standard pour les avions américains d’escorter tout appareil volant à proximité des navires américains », a déclaré le porte-parole.

Ce genre d’incident « n’arrive pas fréquemment mais cela est déjà arrivé », a ajouté le capitaine de vaisseau.