Deux personnes tuées dans une série d’explosions dans un dépôt de munitions dans l’est de l’Ukraine

Des soldats passent à proximité de mines anti-chars dans la région de Lougansk, le 27 août 2015 en Ukraine. (AFP/Archives/Anatolii Stepanov)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Des soldats passent à proximité de mines anti-chars dans la région de Lougansk, le 27 août 2015 en Ukraine. (AFP/Archives/Anatolii Stepanov)
Des soldats passent à proximité de mines anti-chars dans la région de Lougansk, le 27 août 2015 en Ukraine. (AFP/Archives/Anatolii Stepanov)

Au moins deux personnes ont été tuées et plusieurs blessées dans une série d’explosions dans un dépôt de munitions proche de la ligne du front dans l’est de l’Ukraine, ont indiqué vendredi des porte-paroles militaires ukrainiens.

Les explosions ont débuté jeudi soir dans la ville de Svatové, contrôlée par les forces ukrainiennes dans la région de Lougansk. Elles ont été déclenchées par des tirs de fusées de signalisation en dehors de l’entrepôt, a précisé à l’AFP le porte-parole Olexandre Motouzianyk, sans donner plus de détails.

Vendredi matin, l’incendie du dépôt de munitions se poursuivait, a-t-il ajouté en soulignant que les forces de sécurité et les secouristes du service d’Etat des Situations d’urgence étaient sur place pour tenter de le maîtriser.

Selon un autre porte-parole de l’armée ukrainienne, la piste criminelle n’est pas exclue.

Selon des données préliminaires, la cause pourrait être un acte terroriste. Les services de sécurité (SBU) ont ouvert une enquête, a indiqué le porte-parole militaire Andriï Lyssenko lors d’une conférence de presse à Kiev.

Plusieurs bilans différents ont été communiqués par les autorités. Selon Andriï Lyssenko, un civil et un soldat ont été tués et trois personnes blessées, deux soldats et un civil.

Un porte-parole militaire de la région de Lougansk, Rouslan Tkatchouk, avait auparavant indiqué à l’AFP que deux civils avaient été tués et huit personnes blessées, quatre civils et quatre soldats.

La police de la région de Lougansk a pour sa part fait état de la mort d’une civile et d’un soldat et évoqué cinq blessés, quatre soldats et un civil.

La zone a été bouclée et les routes menant à la ville fermées. Les soldats ont également été évacués, tout comme les civils résidant aux alentours.

Les entrepôts militaires contiennent généralement de vastes quantités d’armes et munitions qui sont entreposées dans des conditions parfois rudimentaires.

Selon des médias locaux, le dépôt de Svatové, situé près de la ligne de front dans l’Est, où le confit entre l’armée ukrainienne et les rebelles prorusses a fait plus de 8.000 morts depuis avril 2014, contient près de 3.500 tonnes de munitions, dont des systèmes de missiles Grad, Ouragan et Smerch.