Irak: 365 corps de djihadistes découverts dans des fosses communes

Des forces paramilitaires dominées par des chiites soutenus par l'Iran ont aidé les troupes irakiennes à reconquérir la ville de Baïji et ses environs. (AFP)
Temps de lecture estimé : 1 minute
Des forces paramilitaires dominées par des chiites soutenus par l'Iran ont aidé les troupes irakiennes à reconquérir la ville de Baïji et ses environs. (AFP)
Des forces paramilitaires dominées par des chiites soutenus par l’Iran ont aidé les troupes irakiennes à reconquérir la ville de Baïji et ses environs. (AFP)

Les forces irakiennes ont affirmé mercredi avoir découvert 19 fosses communes contenant les corps de 365 combattants du groupe djihadiste État islamique (EI) dans la ville de Baïji, au nord de Bagdad.

Un responsable de l’armée a confirmé la découverte d’un grand nombre de corps de djihadistes dans des fosses communes sans être en mesure d’en donner le nombre exact.

«Les Unités de mobilisation populaire ont découvert dans le quartier de Asri au total 19 fosses communes qui contenaient 365 corps de terroristes de Daech», un acronyme arabe de l’EI, a indiqué un communiqué des forces de sécurité.

Il n’était pas clair depuis quand ces corps ont été enterrés ni comment les forces de sécurité ont pu les identifier.

Les Unités de mobilisation populaire, des forces paramilitaires dominées par des chiites soutenus par l’Iran, ont aidé les troupes irakiennes à reconquérir la ville de Baïji et ses environs.

Le secteur stratégique de Baïji et une raffinerie proche ont été le théâtre d’intenses combats ces 16 derniers mois.

Des secteurs clés dans la région ont changé de mains à plusieurs reprises depuis l’offensive de l’EI en Irak en juin 2014, mais la vaste opération lancée il y a 10 jours par les forces irakiennes semble avoir été un succès.