Après la vague orange de 2011, la vague rouge de 2015: les libéraux de Justin Trudeau majoritaires (PHOTOS)

(Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Les Canadiens et Canadiennes ont tranché! Le 23e Premier ministre canadien sera Justin Trudeau. À 22h37, la télévision publique canadienne a déclaré le Parti Libéral du Canada vainqueur de cette 42e élection législative canadienne. Il formera un gouvernement majoritaire après être passé de la troisième place à la première pendant cette longue campagne de 78 jours.

Les résultats définitifs sont 184 libéraux, 99 conservateurs, 44 néodémocrates ainsi que 10 bloquistes et 1 vert. Le seuil pour former un gouvernement majoritaire est de 170 sièges sur 338 (le nombre de sièges étant passé de 308 à 338 depuis la dernière élection fédérale).

Les libéraux ont en outre récolté dans cette élection près de 39,5 % du vote populaire, les conservateurs 31,9 %, les néo-démocrates 19,7 %, les bloquistes 4, 7 % et les verts 3,5 %.

 

151020-42e-parlementbAu cours de cette campagne électorale qui a débuté le 2 août 2015, Justin Trudeau a fait état de nombreuses promesses à l’intention des militaires et des vétérans, promettant ainsi de mettre fin à la «décennie d’échecs». 45eNord.ca vous les rappelle:

Les promesses libérales pour les Forces armées canadiennes

  • Rétablir le leadership du Canada sur la scène mondiale.
  • Renouveler l’engagement du Canada de participer aux opérations de maintien de la paix.
  • Maintenir les niveaux de dépense de la Défense nationale, y compris les augmentations déjà prévues.
  • Refus d’acheter les chasseurs-bombardiers furtifs F-35.
  • L’investissement dans la Marine royale canadienne sera au sommet des priorités.
  • Entamer immédiatement un processus d’examen transparent et ouvert de nos capacités de défense dans le but d’améliorer l’efficacité de nos forces armées et de mieux les équiper.
  • Mettre en place les recommandations faites dans le Rapport sur la transformation des Forces armées canadiennes.
  • Mettre fin à la mission de combat du Canada en Irak.
  • Maintenir notre engagement ferme dans les opérations militaires actuelles du Canada en Europe centrale et en Europe orientale.

Les promesses libérales pour les vétérans

  • De meilleures indemnisations pour les anciens combattants plus de choix et d’aide pour la planification de leur avenir financier.
  • Saluer les services rendus par nos anciens combattants en leur ouvrant des possibilités de carrière grâce à une nouvelle allocation d’études.
  • Faciliter l’accès des anciens combattants à divers services, notamment les services de santé mentale.
  • Offrir un meilleur soutien aux familles d’anciens combattants canadiens.

Quant aux changements, du moins les premiers changements, on devrait assister à plus de changements sur la forme que sur le fond, selon le spécialiste en matière de Défense Jean-Christophe Boucher (à l’exception, bien sûr, de la promesse d’écarter l’achat du F-35).

Il serait étonnant, selon le chercheur au CIRRICQ et professeur à l’Université McEwan, que les libéraux reviennent sur les engagements du dernier budget du gouvernement sortant. Les changements devraient plutôt porter sur des positions de principes alors que, par exemple, les libéraux devraient privilégier, comme ils l’ont annoncé, l’humanitaire aux missions de combat.

En interview pour 45eNord.ca, le ministrable Marc Garneau, a évoqué une «soirée historique» et s’est réjoui de cette vague rouge, mais a évoqué un «moment d’humilité avec un moment aussi spécial quand les Canadiens nous font confiance. […] C’est une soirée où nous sommes très très conscients du fait que nous avons beaucoup de travail devant nous».

Le lieutenant-général (ret.) Andrew Leslie s’est dit pour sa part «énergisé» et a promis que le but est de réaliser tous les objectifs annoncés.

Maintenant à la tête du pays, Justin Trudeau va devoir mettre sur pied son cabinet de ministres.

Deux noms crédibles circulent pour remplacer le conservateur Jason Kenney, au poste de ministre de la Défense nationale, le lieutenant-général (ret.) Andrew Leslie, ancien commandant de l’Armée canadienne et le colonel (ret.) Karen McCrimmon, ancienne commandante du 429e Escadron de transport.

D’ici quelques jours, le gouvernement sera formé et devra alors commencer à prendre des décisions, très attendues.