Syrie: la coalition appelle Moscou à cesser immédiatement ses attaques contre l’opposition et les civils

L'armée russe affirme avoir touché huit cibles de l'État islamique en Syrie. (Capture d'écran/45eNord.ca/ministère russe de la Défense)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
L'armée russe affirme avoir touché huit cibles de l'État islamique en Syrie. (Capture d'écran/45eNord.ca/ministère russe de la Défense)
L’armée russe affirme avoir touché huit cibles de l’État islamique en Syrie. (Capture d’écran/45eNord.ca/ministère russe de la Défense)

Plusieurs pays de la coalition internationale en Syrie ont appelé vendredi la Russie à cesser immédiatement ses attaques contre l’opposition et la population civile syriennes et à concentrer ses efforts contre l’organisation Etat islamique (EI).

Nous demandons instamment à la Fédération de Russie de mettre immédiatement fin à ses attaques contre l’opposition et la population civile syriennes et de concentrer ses efforts sur la combat contre Daech (acronyme arabe de l’EI), indiquent sept pays de la coalition (Etats-Unis, Royaume-Uni, France, Allemagne, Qatar, Arabie saoudite et Turquie) dans une déclaration commune.

Ces opérations militaires constituent une nouvelle escalade et ne feront qu’attiser l’extrémisme et la radicalisation, ajoute le texte publié sur le site internet des ministères des affaires étrangères de plusieurs pays signataires, dont la Turquie.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a affirmé jeudi que les frappes russes en Syrie visaient le groupe Etat islamique, (le Front) al-Nosra et d’autres groupes terroristes, tout comme celles de la coalition antijihadistes conduite par les Etats-Unis.

Mais selon les Américains, les Européens et des rebelles syriens, l’action russe s’est concentrée mercredi et jeudi sur des groupes d’opposants armés menaçant le régime de Damas, et pas exclusivement sur l’EI (Daech, selon son acronyme arabe).

Les membres de la coalition expriment également leur vive inquiétude devant le renforcement de l’engagement militaire russe en Syrie et, en particulier les frappes de l’armée de l’air russe sur Hama et Homs hier (jeudi) qui ont tué des civils et ne visaient pas Daech.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, au moins sept civils, dont deux enfants, ont péri dans des frappes russes qui ont visé jeudi la province d’Idleb dans le nord-ouest de la Syrie.

Jeudi soir, l’aviation russe a pour la première fois visé la province de Raqa, principal fief de l’EI, tuant au moins 12 combattants de l’organisation extrémiste, selon une ONG vendredi.