Syrie: l’armée russe dit avoir frappé 94 cibles en 24 heures, un nombre record

12
L'armée russe annonce avoir frappé en Syrie 94 cibles "terroristes" en 24 heures, un nombre de bombardements record. (AFP/Archives/Kirill Kudryavtsev)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

#СИРИЯ Авиаудар по укрепленному опорному пункту боевиков в провинции #Латакия#SYRIA Airstrike against terrorists' fortified area (#Latakia province)

Posté par Минобороны России sur lundi 26 octobre 2015

Vidéo diffusée le 26 octobre d’un bombardement d’une enceinte fortifié d’un groupe rebelle dans la province de Lattaquié. (ministère ruse de la Défense)

L’armée russe a annoncé lundi avoir frappé en Syrie 94 cibles « terroristes » en 24 heures, un nombre de bombardements record depuis le début de l’intervention russe le 30 septembre.

Les avions russes ont effectué 59 sorties et frappé 94 cibles en 24 heures dans les provinces de Hama (centre), d’Idleb (nord-ouest), de Lattaquié (ouest), d’Alep (nord-ouest), de Deir Ezzor (est) et dans la région de la capitale, Damas, selon un communiqué du ministère russe de la Défense.

L’armée affirme en outre avoir bombardé un total de 285 cibles pour 164 sorties au cours des trois derniers jours.

Selon le ministère, un dépôt de munitions du Front al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaïda, a notamment été détruit dans la province de Damas.

Trois positions fortifiées du groupe État islamique (EI) ont également été touchées par un Su-25 à Salma, dans la province de Lattaquié, tandis qu’un atelier d’assemblage de véhicules militaires a été détruit dans la province de Hama, selon la même source.

L’aviation russe dit en outre avoir détruit une base de l’EI et un poste de commandement dans la province d’Alep, ainsi que plusieurs convois transportant carburant et munitions.

#SYRIA Since October, 23, the Russian air group in Syria continued strikes against objects of the #ISIS and Jabhat…

Posté par Минобороны России sur lundi 26 octobre 2015

Le ministère a en outre démenti avoir touché lors de ses bombardements un hôpital de campagne à Sarmine, dans la province d’Idleb, comme l’en a accusé l’ONG Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

« Avant de détruire une cible terroriste, l’information est vérifiée pendant plus d’une journée et vérifiée à travers de multiples canaux. Et c’est seulement quand nous sommes sûrs à cent pour cent de la cible, que l’aviation mène la frappe », a-t-il affirmé.

Depuis le début de son intervention en Syrie, la Russie dit viser exclusivement le groupe djihadiste État islamique (EI) et d’autres groupes « terroristes » à la demande du régime de Damas.

Washington et ses alliés affirment que les raids russes sont plutôt destinés à sauver le régime du président Bachar al-Assad et visent les groupes rebelles plutôt que les djihadistes de l’EI.