Turquie et liberté de la presse: 50 médias internationaux écrivent au président Erdogan

0
127
Attaque contre le siège du quotidien Hürriyet, le 8 septembre 2015 à Istanbul, une action menée par des militants de l'AKP, le parti du président Erdogan, selon le journal turc. (HURRIYET DAILY/AFP/Archives)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Attaque contre le siège du quotidien Hürriyet, le 8 septembre 2015 à Istanbul, une action menée par des militants de l'AKP, le parti du président Erdogan, selon le journal turc. (HURRIYET DAILY/AFP/Archives)
Attaque contre le siège du quotidien Hürriyet, le 8 septembre 2015 à Istanbul, une action menée par des militants de l’AKP, le parti du président Erdogan, selon le journal turc. (Archives/HURRIYET DAILY/AFP/Archives)

Une cinquantaine de médias internationaux, dont l’Agence France-Presse, ont envoyé une lettre ouverte au président turc Recep Tayyip Erdogan pour lui faire part de leur inquiétude quant aux atteintes à la liberté de la presse en Turquie avant les élections législatives de dimanche.

Parmi les signataires de la lettre, rendue publique vendredi, figurent les rédacteurs en chef du New York Times, de l’AFP, de La Stampa, de la Süddeutsche Zeitung, de VICE Media, du New Yorker et du Washington Post.

La lettre cite une série d’incidents ces deux derniers mois, notamment deux attaques contre le siège du quotidien Hurriyet, l’agression dont a été victime le journaliste Ahmet Hakan Coskun, l’assaut de la police contre le siège du groupe de Koza Ipek Media cette semaine et la détention de trois journalistes travaillant pour Vice News, dont Mohammed Ismael Rasool qui est toujours en prison, ainsi que d’autres poursuites et arrestations.

«Nous vous appelons à employer toute votre influence pour vous assurer que les journalistes, qu’ils soient citoyens turcs ou membres de la presse internationale, soient protégés et autorisés à faire leur travail sans encombre», écrivent les responsables des médias à M. Erdogan, soulignant l’impact négatif pour l’image de la Turquie des atteintes à la liberté de la presse.

Les rédacteurs en chef mettent en garde contre une «culture de l’impunité», et critiquent l’absence de condamnation par le gouvernement turc des attaques contre les journalistes indépendants.

151031-Letter Turkey 29 October 2015