Ashton Carter parle d’«agression» russe et de risques de «conflit» en mer de Chine au Reagan National Defense Forum

0
Le secrétaire américain à la Défense a déclaré le 7 novembre 2015 au Reagan National Defense Forum en Californie que les États-Unis se préparent à faire face à toute "agression" russe et sont aussi "profondément inquiets" d'un risque de "conflit" en mer de Chine. (Reagan Foundation)
Le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter a déclaré le 7 novembre 2015 au Reagan National Defense Forum en Californie que les États-Unis se préparent à faire face à toute « agression » russe et sont aussi « profondément inquiets » d’un risque de « conflit » en mer de Chine. (Reagan Foundation)

Les États-Unis adaptent leur « posture opérationnelle » pour contrer toute « agression » russe, a déclaré samedi le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter.

« Nous adaptons notre posture opérationnelle et nos plans d’urgence dans le travail que nous faisons -nous-mêmes et avec nos alliés- pour dissuader la Russie d’une agression, et pour contribuer à réduire la vulnérabilité de nos alliés et de nos partenaires », a déclaré M. Carter au cours d’un forum sur les questions de défense en Californie.

Le chef du Pentagone a précisé que Washington modernisait son arsenal nucléaire et investissait dans des moyens de haute technologie comme les drones, les bombardiers à long rayon d’action, les lasers, les canons électro-magnétiques et la guerre électronique.

M. Carter a fait allusion à de nouveaux moyens militaires « surprenants », ajoutant qu’il « ne pouvait pas vraiment les décrire maintenant ».

En outre, « nous mettons à jour et perfectionnons nos plans de dissuasion et de défense compte tenu du changement de comportement de la Russie », a ajouté M. Carter au cours de ce forum à la bibliothèque Ronald Reagan à Simi Valley.

Washington veut aussi développer ses capacités dans le domaine des « campagnes d’information pour faire passer la vérité », et dans celui des « sanctions ciblées qui aient un impact sur la Russie ».

"Today, as we meet, there are more than 450,000 men and women serving abroad, in every domain – in the air, ashore, and…

Posté par U.S. Department of Defense (DOD) sur samedi 7 novembre 2015

Les États-Unis « profondément inquiets » d’un risque de « conflit » en mer de Chine méridionale

Les États-Unis sont « profondément inquiets » d’un risque de « conflit » en mer de Chine méridionale en raison des revendications territoriales dans cette zone de plusieurs États, à commencer par la Chine, a également déclaré samedi le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter.

« Les États-Unis partagent les profondes inquiétudes de pratiquement tout le monde dans la région sur le rythme et la portée des revendications territoriales en mer de Chine méridionale », a déclaré M. Carter au cours d’un forum en Californie.

Ce haut responsable américain s’est dit préoccupé par « les perspectives de militarisation accrue, ainsi que par le potentiel qu’ont ces activités d’accroître le risque de mauvais calculs ou de conflit entre les Etats ayant des revendications ».

La Chine revendique des droits sur la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale, dont certaines zones sont également disputées par le Vietnam, la Malaisie, les Philippines et le sultanat de Brunei.

Pékin s’appuie notamment sur une délimitation en pointillés apparue sur les cartes chinoises dans les années 1940 – une source de vifs différends territoriaux avec ses voisins.

Les États-Unis ont provoqué le mécontentement de la Chine en faisant croiser le 28 octobre un destroyer américain près d’îlots artificiels mis en place par Pékin dans l’archipel des Spratleys.

Les commentaires sont fermés.