Débuts de Justin Trudeau sur la scène internationale: Antalya, Manille, Malte, Londres en moins d’un mois

Temps de lecture estimé : 3 minutes
Arrivée du Royal 22e Régiment au Palais de Buckingham. (Bombardier-chef Angel Ferreira/Bureau des Affaires Publiques 2e Division du Canada)
Arrivée du Royal 22e Régiment lors de sa visite au Palais de Buckingham en juillet 2014. (Bombardier-chef Angel Ferreira/Bureau des Affaires Publiques 2e Division du Canada)

Le premier ministre Trudeau fait à la vitesse de l’éclair ses débuts sur la scène internationale qui le mèneront en novembre à Antalya, Manille, Malte, Londres, pour y rencontrer les dirigeants de notre planète, dont le président américain Barack Obama.

Le président américain Barack Obama rencontrera le nouveau Premier ministre du Canada Justin Trudeau le 19 novembre à Manille, en marge du sommet du Forum de la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (Apec), a confirmé ce jeudi la Maison Blanche.

L’accord de libre-échange transpacifique (TPP) et les efforts des deux pays dans la lutte antiterroriste seront au coeur de cette première rencontre entre les deux dirigeants, a souligné Ben Rhodes, conseiller de M. Obama sur les affaires étrangères.

Les deux hommes se sont déjà parlé deux fois au téléphone depuis l’élection du parti libéral de Justin Trudeau le mois dernier.

« Le Canada est clairement un pays avec lequel nous avons des intérêts communs énormes, dont le TPP et notre engagement commun à lutter contre le terrorisme, ainsi que notre coopération ici dans l’hémisphère » nord, a indiqué M. Rhodes.

À la réunion des dirigeants de l’APEC, le premier ministre travaillera avec ses homologues à préconiser une croissance économique durable, axée tout particulièrement sur les petites et moyennes entreprises, ainsi qu’à rehausser l’inclusion sociale et le développement des institutions, annonce le bureau du premier ministre canadien aujourd’hui dans un communiqué aujourd’hui.

Auparavant, le premier ministre Justin Trudeau fera son premier voyage à l’étranger à titre de premier ministre du Canada à l’occasion du Sommet du G20, qui se tiendra à Antalya en Turquie (les 15 et 16 novembre 2015).

Au Sommet du G20, le premier ministre participera à des discussions sur l’économie mondiale et sur la manière de susciter la croissance, de stimuler la création d’emplois et d’assurer une prospérité partagée, dit le bureau du premier ministre canadien.

Il y sera aussi question de commerce, de réglementation financière, d’enjeux fiscaux internationaux, de lutte contre la corruption, d’énergie, de développement, d’action contre le changement climatique, ainsi que de la crise des réfugiés.

À Buckingham Palace le 25 novembre

Puis, en route pour le sommet du Commonwealth à Malte, le premier ministre canadien nouvellement élu, Justin Trudeau, sera aussi reçu à Londres par la reine Elizabeth II au palais de Buckingham vendredi 25 novembre 2015, a annoncé de son côté le bureau du premier ministre canadien.

«Je suis absolument enchanté que Sa Majesté ait gracieusement accepté cette rencontre. À titre de douzième premier ministre canadien de Sa Majesté, j’en suis honoré et j’ai très hâte de passer ce moment à converser avec elle. Son rôle de Reine du Canada lui a permis à la fois d’assister et de participer activement à l’évolution de notre pays depuis soixante‑trois ans. Sa Majesté continuera à faire partie intégrante de la progression et de l’avenir de notre pays», a déclaré le nouveau chef du gouvernement canadien qui succède à Stephen Harper, dont on connaissait l’attachement à la Couronne britannique.

Le premier ministre Trudeau s’arrêtera donc à Londres, au Royaume-Uni, en route vers la réunion des chefs de gouvernement des pays du Commonwealth, qui aura lieu à La Valette, à Malte, du 27 au 29 novembre 2015. Il participera ensuite à l’événement des dirigeants à Paris, dans le cadre de la 21e Conférence des Parties (COP21) tenue aux termes de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

L’heure exacte de l’audience « royale » n’a toutefois pas encore été annoncée par Ottawa.

*Avec AFP