Forum sur la santé des militaires et des vétérans, Jour 1 (PHOTOS)

(Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

C’est devant une salle quasi comble que s’est ouvert lundi le 6e Forum sur la santé des militaires et des vétérans, à Québec.

«Le but premier de ce forum c’est la transmission des connaissances de ces questions», a dit en interview pour 45eNord.ca, le Dr Stéphanie Bélanger.

Pour cette première journée, ce sont pas moins de 36 présentations et six ateliers qui se sont donnés devant plus de 500 chercheurs, cliniciens, étudiants, membres des Forces armées canadiennes ou du gouvernement et vétérans.

Les thèmes de ce premier jour comprenaient: les caractéristiques et le fonctionnement des familles militaires, comparaison des recherches sur la santé mentale, la technologie et la santé opérationnelle, les effets du déploiement et du service militaire, éthiques et les nouvelles idées et le bien-être.

Sur le lunch, c’est le Dr Rory Cooper, titulaire de la chaire FISA & Paralized veterans of America et professeur en bioingénierie qui a donné une conférence sur l’utilisation des nouvelles technologies et des progrès de la science dans la réhabilitation des vétérans blessés.

Les conclusions des nombreuses recherches vont sans nul doute être utiles pour les Services de santé des Forces canadiennes. Ainsi, la présentation de Tracie Afifi sur la maltraitance des enfants et le suicide, basée sur l’Enquête sur la santé mentale dans les Forces canadiennes, a démontré que le déploiement à l’étranger est un facteur de risque pour le suicide, mais c’est aussi et avant tout, la maltraitance subit alors que le soldat était encore enfant qui est le plus à même de le conduire au suicide plus tard. Le taux de risque est plus élevé chez les militaires que dans la population générale.

Pour une autre étude, c’est le support des conjoints/conjointes qui pose problème, alors que seuls 32% soutiennent leur militaire pour un déploiement au cours des six prochains mois.

À n’en pas douter, l’Ombudsman des anciens combattants et le médecin-chef des Forces canadiennes, présents au Forum, ont pris de bonnes notes de cette première journée fort intéressante.