Irak: des Yazidis brûlent des maisons de musulmans à Sinjar

Des maisons des sunnites de Sinjar, assimilés à l'#EI, brûlés par les Yézidites. (Compte Twitter/ @RomainCaillet)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Des maisons des sunnites de Sinjar, assimilés à l'#EI, brûlés par les Yézidites. (Compte Twitter/ @RomainCaillet)
Des maisons des sunnites de Sinjar, assimilés à l’#EI, brûlés par les Yézidites. (Compte Twitter/ @RomainCaillet)

Des membres de la minorité irakienne yazidie ont pillé et brûlé des maisons d’Irakiens musulmans à Sinjar (nord-est) après la reconquête de cette ville tombée aux mains du groupe djihadiste État islamique (EI) en 2014, ont indiqué des témoins dimanche.

Les Yazidis, minorité kurdophone et adepte d’une religion pré-islamique, avaient été attaqués brutalement par l’EI lors de la prise de leur fief de Sinjar en 2014, les jihadistes les considérant comme des hérétiques. L’ONU avait décrit cette attaque comme une « tentative de génocide ».

Des Yazidis qui avaient fui les exactions de l’EI en août 2014 avaient confié à l’AFP que certains de leurs voisins musulmans avaient aidé les jihadistes à trouver leurs cibles en leur indiquant qui était yazidi.

La ville de Sinjar a été reprise vendredi à l’EI lors d’une offensive conduite par les forces kurdes irakiennes appuyées par des frappes aériennes de la coalition internationale conduite par les États-Unis.

« Des maisons d’habitants musulmans ont été pillées et brûlées », en particulier celles qui portaient l’inscription « sunnite » depuis la prise de contrôle par de la ville par l’organisation extrémiste sunnite EI, a indiqué un témoin qui a préféré garder l’anonymat.

Un journaliste de l’AFP présent à Sinjar a vu des maisons portant l’inscription « sunnite », dans ce qui aurait pu être un moyen pour l’EI de marquer quelles habitations devaient être protégées.

« J’ai aussi vu une mosquée brûlée par des Yazidis », a poursuivi le témoin à Sinjar.

Un deuxième témoin, qui a souhaité garder l’anonymat pour des raisons de sécurité, a également rapporté avoir vu des maisons d’Irakiens musulmans pillées et brûlées par des Yazidis.

Les forces de sécurité kurdes ont démenti que des habitations aient été pillées et brûlées.

L’organisation de défense des droits de l’Homme Amnesty International avait documenté en janvier des attaques commises par des Yazidis contre des villages arabes sunnites au nord de Sinjar qui avaient fait 21 morts.

De nombreux cas de pillages et de mises à feu de maisons civiles ont été enregistrés en Irak après la reconquête par les forces progouvernementales de villes aux mains des combattants de l’EI.