La Nasa écarte Boeing du contrat de 3,5 milliards du vaisseau cargo spatial

La version originale du CST-100 de Boeing, dans laquelle s'apprête à pénétrer l'astronaute Randy Bresnik. (ARCHIVES/NASA)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
La version originale du CST-100 de Boeing, dans laquelle s'apprête à pénétrer l'astronaute Randy Bresnik. (ARCHIVES/NASA)
La version originale du CST-100 de Boeing, dans laquelle s’apprête à pénétrer l’astronaute Randy Bresnik. (ARCHIVES/NASA)

La Nasa a informé Boeing qu’il était écarté d’un appel d’offres pour un vaisseau destiné à acheminer du fret à la Station spatiale internationale (ISS), un contrat de 3,5 milliards de dollars, a indiqué jeudi une porte-parole du groupe.

Boeing a déjà obtenu de la Nasa un contrat pour construire un vaisseau spatial, le CST-100, qui transportera des astronautes vers l’ISS à partir de début de 2017. Mais l’agence spatiale n’a pas retenu la version cargo du CST-100.

«Nous avons reçu certaines informations dans le courrier que nous a adressé la Nasa ce matin, mais tant que nous n’aurons pas été informés de vive voix, nous ne pouvons pas dire grand-chose», a dit à l’AFP cette porte-parole.

Certains analystes attendaient une annonce cette semaine au sujet de l’attribution de ce contrat, mais la Nasa a indiqué sur son site internet l’avoir repoussée au 30 janvier au plus tard.

Les groupes américains SpaceX et Orbital Sciences se sont partagés la première tranche de ce contrat pour transporter du fret à l’ISS, qui portait sur 3,6 milliards de dollars, et sont encore en lice pour l’octroi de la seconde tranche de ce programme appelé «Commercial Resupply Services 2 (CRS2).

La société Sierra Nevada est également sur les rangs.

Selon le quotidien Florida Today, premier à révéler la mise à l’écart de Boeing jeudi, Sierra Nevada a indiqué que la «Nasa poursuivait les discussions avec elle pour l’octroi du CRS2».

En octobre, Boeing a déjà perdu face à Northrop Grumman l’octroi d’un contrat de 55 milliards de dollars pour construire la prochaine génération de bombardiers à long rayon d’action pour l’US Air Force.