L’Iran a commencé le démantèlement d’installations nucléaires

0
«L'Iran a commencé à retirer des centrifugeuses et des infrastructures afférentes», tant sur les sites de Fordo que de Natanz (ci-dessus), a indiqué l'agence dans son rapport mensuel dévoilé à Vienne.
«L’Iran a commencé à retirer des centrifugeuses et des infrastructures afférentes», tant sur les sites de Fordo que de Natanz (ci-dessus), a indiqué l’agence dans son rapport mensuel dévoilé à Vienne.

L’Iran a commencé à démanteler certaines de ses installations nucléaires, conformément à l’accord de Vienne conclu avec les grandes puissances en juillet, a annoncé mercredi l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

«L’Iran a commencé à retirer des centrifugeuses et des infrastructures afférentes», tant sur les sites de Fordo que de Natanz, a indiqué l’agence dans son rapport mensuel dévoilé à Vienne.

Ces mesures sont conformes aux engagements pris par la République islamique lors de l’accord du 14 juillet, visant à garantir la nature strictement civile du programme nucléaire de Téhéran.

Selon les termes de cet accord, l’Iran s’engage notamment à limiter ses capacités nucléaires et à se soumettre à un contrôle international renforcé.

En échange, la communauté internationale s’est engagée à lever les sanctions qui frappent durement l’économie du pays.

L’entrée en vigueur de l’accord est attendue dans les prochaines semaines ou les prochains mois, après vérification que tous les engagements préalables ont été tenus.

La réduction des deux tiers du nombre de centrifugeuses iraniennes est un des points cruciaux de l’accord, ces machines pouvant servir à fabriquer de la matière fissile pour une bombe nucléaire.

L’accord du 14 juillet, qualifié d’«historique», doit mettre fin à plus de 13 ans de différends internationaux sur le nucléaire iranien. Les grandes puissances ont soupçonné Téhéran de vouloir se doter de l’arme atomique, ce que l’Iran a toujours nié tout en faisant valoir son droit à exploiter une filière nucléaire civile complète.

Les commentaires sont fermés.