Ottawa annonce 100 millions $ en aide humanitaires pour les réfugiés en Syrie et dans les pays voisins

Le camp de réfugiés syriens Zaatari (Photo: Archives/Brian Sokol/UNHCR)
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Le gouvernement du Canada annonce un financement pour l’aide humanitaire en Syrie et dans les pays avoisinants

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) est la principale organisation des Nations Unies qui a pour mandat de diriger et de coordonner l’action internationale visant la protection des réfugiés et de résoudre les enjeux liés aux réfugiés dans le monde entier.

Le HCR dirige l’intervention menée en réponse à la crise des réfugiés syriens pour plus de 4,2 millions de Syriens qui sont maintenant en Égypte, en Iraq, en Jordanie, au Liban et en Turquie. L’organisation appuie également les personnes touchées par le conflit à l’intérieur de la Syrie et soutient les pays en Europe pour la gestion de l’arrivée de migrants dans la région.

Selon les Nations Unies, 13,5 millions de personnes en Syrie ont besoin d’une aide urgente, dont 6,5 millions qui ont été déplacées à l’intérieur du pays. On estime que bien au‑delà de 250 000 personnes sont mortes dans le conflit et que des centaines de milliers d’autres ont été blessées.

Les fonds de 100 millions de dollars octroyés au HCR seront alloués aux divers pays comme suit :

13 millions de dollars au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés en Syrie pour : prendre part à des activités de protection axées, entre autres, sur la protection des enfants, la sensibilisation à la violence sexuelle et fondée sur le sexe et l’aide aux survivants; distribuer des produits de première nécessité, comme des trousses d’hygiène; fournir un abri; offrir une éducation formelle et non formelle aux populations touchées par le conflit en Syrie, notamment les femmes et les enfants.

22 millions de dollars au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés en Jordanie pour : améliorer l’accès aux services de santé; distribuer des produits de première nécessité aux personnes vulnérables des camps et des villes, notamment aux ménages dirigés par une femme, au moyen d’allocations en espèces; accroître l’accès aux services de protection, entre autres en renforçant l’inscription des réfugiés et l’aide aux enfants non accompagnés et séparés de leur famille.

30 millions de dollars au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés au Liban pour: répondre aux besoins fondamentaux et accroître l’accès aux services essentiels, notamment dans les domaines de la santé et de l’éducation formelle. Le HCR veut également promouvoir la coexistence pacifique avec les collectivités locales en soutenant les institutions et les communautés les plus touchées par l’afflux de réfugiés.

15 millions de dollars au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés en Turquie pour: répondre aux besoins fondamentaux et améliorer l’accès aux services essentiels au moyen d’allocations en espèces, de bons d’achat et de formation supplémentaire; faciliter l’inscription des personnes extrêmement vulnérables, notamment les survivants de la torture et de la violence sexuelle et fondée sur le sexe; favoriser la protection grâce à d’excellents services d’inscription, de profilage et de défense des intérêts.

5 millions de dollars au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés en Iraq pour : améliorer l’accès aux services de protection, notamment à l’aide juridique et à des services d’inscription de qualité; répondre aux besoins fondamentaux et faciliter l’accès aux services essentiels, entre autres l’obtention de produits de première nécessité et d’un abri; améliorer l’accès à l’enseignement primaire.

3 millions de dollars au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés en Égypte pour : améliorer le processus de détermination du statut et en faciliter l’accès; soutenir la prestation d’allocations en espèces pour répondre aux besoins fondamentaux; améliorer l’accès aux services de santé publique; favoriser l’autonomisation des collectivités.

2 millions de dollars au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés en Europe pour: apporter une aide d’urgence aux personnes touchées par les conflits; renforcer les structures de coordination; accroître l’accès aux services de protection, y compris la défense des intérêts et la prestation de services consultatifs; assurer un soutien technique et le renforcement des capacités dans le domaine des services d’accueil d’urgence.

10 millions de dollars au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés aux fins de la réinstallation pour: repérer les réfugiés syriens en Jordanie, au Liban et en Turquie admissibles à la réinstallation, communiquer avec eux, les conseiller et présenter une demande pour eux. La violence sexuelle et fondée sur le sexe ainsi que la protection des enfants compteront parmi les critères de filtrage. Cette mesure aidera le gouvernement du Canada à respecter son engagement d’accueillir 25 000 réfugiés syriens au Canada.

Le Canada demeure l’un des plus importants donateurs en matière d’aide humanitaire pour la crise en Syrie.

Depuis le début du soulèvement syrien, le Canada a versé plus de 969 millions de dollars destinés à l’aide humanitaire, aux projets de développement et aux initiatives de sécurité et de stabilité.