Andrew Leslie nommé Whip par Trudeau, les Conservateurs annoncent leur cabinet fantôme

29
Andrew Leslie. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Andrew Leslie. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Le lieutenant-général (ret.) Andrew Leslie. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Tandis que le Premier ministre libéral Justin Trudeau nommait son whip, le Parti Conservateur a annoncé la composition de son cabinet fantôme, qui sera donc amené à poser des questions au gouvernement.

Justin Trudeau, a ainsi annoncé aujourd’hui qu’Andrew Leslie, député d’Orléans, a accepté de servir en tant que whip en chef du gouvernement.

Le rôle du whip consiste à faire en sorte qu’un nombre suffisant de membres du parti soient présents à la Chambre lorsqu’un débat ou qu’un vote s’y déroule. Il détermine également au sein de quels comités siégeront les membres du parti, attribue les bureaux et les sièges à la Chambre et encourage les députés à respecter les engagements du parti.

Le lieutenant-général à la retraite Andrew Leslie possède de solides antécédents en matière de services à la population et ses loyaux services ont été reconnus au pays et à l’étranger à de nombreuses occasions au cours de sa carrière de 35 années au sein des Forces armées canadiennes.

«J’ai pleinement confiance en les remarquables compétences du lieutenant-général à la retraite Andrew Leslie. Il veillera à ce que nos députés en Chambre se trouvent au bon endroit au bon moment et que nous restions concentrés sur la mise en œuvre de notre plan en faveur d’un gouvernement positif, ambitieux, ouvert et transparent. Je me réjouis qu’il fasse partie de notre solide équipe qui s’est engagée à redonner aux Canadiens une voix à Ottawa», a déclaré Justin Trudeau.

Pour sa part, le Parti conservateur a donc nommé ses porte-paroles.

James Bezan aura le portefeuille de la Défense nationale, tandis que Steven Blaney aura les Services publics et l’approvisionnement, Alupa Clarke s’occupera des Anciens combattants, Tony Clément des Affaires étrangères et Erin O’Toole de la Sécurité publique.

«Je crois que l’équipe que nous formons sera la plus forte opposition officielle que ce pays ait jamais connue, a dit de son côté le Chef de l’opposition officielle Rona Ambrose, par voie de communiqué. Je suis fière de diriger cette équipe talentueuse et respectée, venant de partout au Canada. Ensemble, nous allons poser des questions difficiles au gouvernement et lui demander des comptes.»