Bientôt des avions de chasse munis d’armes au laser et de boucliers

Temps de lecture estimé : 3 minutes
Le concept Tactical Relay Mirror System (TRMS) réalisé pour MATRIX, permet déjà de verrouiller sur des cibles en utilisant la technologie laser pour éliminer les menaces indésirables. (AFRL)
Le concept Tactical Relay Mirror System (TRMS) réalisé pour MATRIX, permet déjà de verrouiller sur des cibles en utilisant la technologie laser pour éliminer les menaces indésirables. (AFRL)

Aux États-Unis, le Laboratoire de recherche de la US Air Force, (AFRL), a déclaré être en bonne voie de pouvoir fournir une arme laser opérationnelle pour les avions de chasse dès 2020, rapporte la chaîne américaine d’information continue CNN.

« Nous voyons l’évolution de la technologie et arrivons à l’étape où l’arme laser peut vraiment être utilisée », a déclaré Kelly Hammett, ingénieur en chef de la Direction de l’énergie de l’AFRL, cité par CNN.

Munir les grands avions d’armes à laser est possible depuis des années, mais le défi est plutôt de créer de petits lasers, précis et assez puissants pour des avions de chasse, explique Kelly Hammett. Les forces gravitationnelles et les vibrations à des vitesses proches de la vitesse supersonique rendent la tâche difficile, mais il est persuadé que ces obstacles peuvent être surmontés d’ici cinq ans.

Le AFRL travaille également sur une autre concept qui n’est pas sans rappeler le classique de la science-fiction « Star Trek »: un bouclier laser défensif.

Voici comment cela fonctionnerait: une bulle laser à 360 degrés entourerait l’avion de guerre américain. Cette bulle désactiverait ou détruirait tout ce qui pénétrerait à l’intérieur du bouclier, comme un missile ou un autre aéronef.

Pour créer un tel bouclier, il sera nécessaire d’avoir une tourelle qui ne perturbe pas l’aérodynamique de l’avion de chasse. Une pareille tourelle a déjà été testée avec succès au AFRL en partenariat avec Lockheed Martin et la DARPA, (Defense Advanced Research Projects Agency) du ministère américain de la Défense.

« C’est une affaire énorme », déclare, enthousiaste l’ingénieur Hammett.




Essais sur le F-15 Eagle

Les essais pour les armes laser pourraient se faire avec les avions de chasse de quatrième génération. Le commandant du Commandement du Combat Air Force, le général Herbert « Hawk » Carlisle, cité par la chaîne américaine, a révélé en mai dernier que des essais devraient se faire avec le F-15. « Je suis prudemment confiant que nous pourrons tester un prototype dans un ou deux ans », a-t-il ajouté.

Un mélange de laser et d’armes classiques pourrait se traduire par « un espace de bataille totalement transformé dans 20 à 25 ans », a également expliqué Hammett.

Les armes à laser dirigent des faisceaux de lumière très concentrés sur leurs objectifs. En les chauffant ainsi à des températures élevées, les cibles brûlent ou enflamment, ce qui a pour conséquence de les désactiver ou de les détruire. Hammett a aussi précisé que les avions de combat utiliseraient un type de laser appelé « état solide » – qui crée des faisceaux laser par pompage d’énergie dans un matériau solide cristallin.

Le laser aurait toutefois un usage purement défensif. Il ne faut pas s’attendre à voir des avions de chasse viser des troupes au sol avec des faisceaux de lumière mortel.

Parmi les usages envisagés pour ces armes, le commandant des Forces spéciales de l’US Air Force, le lieutenant général Bradley Heithold, a déclaré en septembre dernier que, d’ici 2020, elles pourraient équiper des hélicoptères de combat C-130J Ghostrider pour la protection de la zone d’atterrissage.

Les armes à laser pourraient ainsi éliminer les menaces comme les véhicules ennemis, ou désactiver des infrastructures telles que les tours de téléphonie cellulaire.

Et, avantage non négligeable, tant que vous avez de l’énergie électrique, votre laser fonctionne, donc, tant que l’avion a du carburant pour fonctionner, ses armes à laser fonctionnent. Pas de munitions à transporter.

Dorénavant, la Direction de l’énergie de l’AFRL, situé à la base aérienne Kirtland au Nouveau-Mexique, consacre environ un tiers de ses quelque 150 millions $ US de budget à la technologie laser.

En outre, avec l’utilisation de plus en plus généralisée par le Pentagone de véhicules aériens sans pilote, nous verrons sans doute dans un avenir pas si lointain, des drones équipés d’armes laser.

Dans quelques années, votre prochain film de science-fiction risque fort de se dérouler en vrai dans le ciel d’un pays en guerre.