Avec le retour des NCSM Brandon et Whitehorse, le Canada termine l’opération CARIBBE 2015

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Les dernières ressources des Forces armées canadiennes (FAC) engagées dans l’Op CARIBBE en 2015, les NCSM Brandon et Whitehorse , sont revenues au pays aujourd’hui, mettant ainsi fin à une année couronnée de succès en appui à ces déploiements opérationnels canadiens interarmées.

Lors de la contribution annuelle du Canada de 2015 à la campagne multinationale contre le trafic illicite dans l’Est de l’océan Pacifique et dans les Caraïbes, soit l’opération MARTILLO, des ressources et des membres du personnel des FAC ont contribué directement à la saisie ou à la perturbation d’environ 18,5 tonnes métriques de cocaïne et de 3 tonnes métriques de marijuana, ce qui représente une quantité supérieure à celle de toute autre année depuis que les FAC ont commencé à participer à cette opération en 2006.

Faits en bref

Dans le cadre de l’opération CARIBBE 2015, les FAC ont contribué quatre aéronefs de surveillance CP140 Aurora, cinq navires de défense côtière (les NCSM Brandon, Goose Bay, Nanaimo, Shawinigan et Whitehorse), deux frégates de classe Halifax munies d’un hélicoptère CH124 Sea King (les NCSM Winnipeg et Vancouver) et un destroyer de classe Iroquois (le NCSM Athabaskan) doté de deux hélicoptères CH124 Sea King.

Les navires de la Marine royale canadienne ont été déployés 10 fois en tout (les NCSM Whitehorse et Winnipeg ont été déployés deux fois chacun) et ont navigué pendant un total de 344 jours.

Les CP140 Aurora de l’Aviation royale canadienne ont effectué 321 heures de vol et les CH124 Sea King en ont fait 150 heures, fournissant d’importantes capacités en matière de surveillance, de détection et de perturbation durant l’opération.

Les NCSM Brandon et Whitehorse ont saisi plus de stupéfiants au cours de leur déploiement de 44 jours cet automne que toute autre paire de navires de défense côtière dans l’histoire de l’opération, soit un total combiné d’environ 9 800 kg. Le record antérieur de 5 934 kg était détenu par les NCSM Whitehorse et Nanaimo, obtenu plus tôt cette année pendant leur déploiement dans l’Est du Pacifique.

L’opération CARIBBE est l’une des nombreuses activités entreprises par le gouvernement du Canada et le MDN/les FAC dans le cadre de l’engagement plus vaste du Canada dans les Amériques. Cette opération annuelle appuie directement la mission des FAC qui consiste à contrer les menaces et à relever les défis de la sécurité pour le Canada, l’Amérique du Nord et nos partenaires en matière de défense et de sécurité.

Les Forces armées canadiennes mènent l’opération CARIBBE depuis novembre 2006 et demeurent déterminées à travailler avec leurs partenaires de l’hémisphère occidental et de l’Europe pour relever les défis associés à la sécurité dans la région et perturber les opérations de trafic illicite.

Citations

«J’ai vu les horribles dommages infligés aux villes et aux citoyens canadiens par le crime organisé et leur implication dans le trafic de stupéfiants. Le succès sans précédent de l’opération CARRIBE de cette année témoigne du dévouement et de la persévérance des Forces armées canadiennes et tout particulièrement de la Marine royale canadienne et de l’Aviation royale canadienne pour ce qui est de travailler avec nos alliés dans des environnements complexes pour assurer la sécurité des citoyens de ce continent», a déclaré le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan

«Je félicite tous les membres des Forces armées canadiennes qui ont été déployés et qui ont contribué aux remarquables succès réalisés cette année dans le cadre de l’opération CARIBBE. Ces personnes étaient séparées de leur famille pour accomplir un important travail dans un environnement exigeant. Leur sens du devoir et leur réussite pour ce qui est de protéger le Canada me rendent extrêmement fier.», a déclaré quant à lui le lieutenant-général Stephen Bowes, commandant du Commandement des opérations interarmées du Canada.

Et «L’incroyable réussite de l’opération CARIBBE témoigne du travail acharné de toutes les organisations participantes, surtout de celui de nos partenaires de la US Coast Guard. Un bon exemple de ce travail acharné est le fait que les NCSM Brandon et Whitehorse ont saisi cette année plus de stupéfiants en deux mois, soit d’octobre à décembre, comparativement à ce qui a été saisi par l’ensemble des ressources des Forces armées canadiennes pendant l’Op CARIBBE de 2014. Alors que nous approchons de la fin de cette année historique en matière d’interception de stupéfiants illicites et que nous nous tournons vers l’année prochaine, la Marine royale canadienne maintiendra son engagement à l’excellence en mer et continuera à effectuer de l’excellent travail aux côtés de nos plus proches alliés », a déclaré pour sa part le contre‑amiral Gilles Couturier, commandant des Forces maritimes du Pacifique.