Les États-Unis demandent au Canada – et à tous ses alliés – plus d’aide dans la lutte contre l’EI

0
Le secrétaire à la Défense américain, Ashton Carter. (Mandel Ngan/AFP)
Le secrétaire à la Défense américain, Ashton Carter. (Mandel Ngan/AFP)

Le secrétaire à la Défense américain Ashton Carter a récemment écrit à ses alliés, leur demandant d’en faire plus dans la lutte contre le groupe armé État islamique. Le Canada a reçu une de ces lettres.

La coalition menée par les États-Unis a commencé à bombarder le groupe armé État islamique en Irak et en Syrie à la fin de l’été 2014, mais la Maison Blanche est sous la pression croissante d’en faire plus, au milieu des critiques, comme quoi il y a un manque de progrès discernable à éliminer les extrémistes. Lors d’un point de presse au Pentagone, lundi midi, le président Barack Obama a affirmé que les États-Unis frappent l’EI «plus fortement que jamais», mais que les progrès dans la lutte contre l’EI doivent être «plus rapides».

Ashton Carter a ainsi écrit à une quarantaine des alliés des États-Unis pour leur demander de faire plus.

L’Allemagne a d’ores et déjà décliné l’invitation à faire plus. «J’estime que l’Allemagne remplit sa mission et qu’en l’occurrence nous ne devons pas parler d’autres questions relatives à ce sujet», a répondu la chancelière Angela Merkel à la question d’un journaliste sur la lettre du Pentagone. La mission allemande au Moyen-Orient comprend six avions de reconnaissance Tornado, une frégate assurant la protection du porte-avions français Charles de Gaulle, des véhicules de ravitaillement et un effectif autorisé de 1.200 militaires.

Un porte-parole du bureau d’Ashton Carter a indiqué à 45eNord.ca que les États-Unis et le Canada ont «une relation de travail très étroite» et dit apprécier «grandement la contribution actuelle du Canada en tant que membre de la Coalition contre l’EI». Le lieutenant-colonel Tom Crosson précise cependant ne pas pouvoir fournir de détail sur la demande américaine puisqu’il s’agit de «discussions diplomatiques privées». Il indique également que «toute décision relative à la contribution du Canada à la campagne contre l’EI ou toute contribution additionnelle serait une décision souveraine pour le gouvernement et le peuple du Canada».

La directrice des communications du ministre de la Défense du Canada Harjit Sajjan, Renée Filiatrault, a confirmé au MacLeans avoir reçu la lettre du secrétaire à la Défense américain, mais a refusé de donner plus de détails.

Le ministre néo-zélandais de la Défense a dit aux médias il y a quelques jours avoir également reçu une lettre similaire. Selon lui, il s’agit d’une lettre générique demandant de l’aide, incluant des troupes d’élite, des frappes aériennes, la fourniture de munitions et de formation.

Le gouvernement libéral avait promis de se retirer de la mission de combat au cours de la campagne électorale. Or, depuis les attentats de Paris qui ont fait 130 morts en novembre, les critiques sont nombreuses sur le bien-fondé de cette décision.

Le ministre des Affaires mondiales Stéphane Dion a toutefois confirmé dimanche soir que le Canada s’est fait demandé de maintenir son avion de surveillance CP-140 Aurora et ses deux avions de ravitaillement CC-150 Polaris. Il avait également révélé qu’en plus de l’envoi de plus de formateurs pour les troupes locales, le Canada pourrait aussi décidé d’envoyer des formateurs pour la police irakienne.

Une décision finale concernant la participation du Canada à la mission contre l’EI devrait arriver d’ici quelques semaines, comme l’avait annoncé M. Dion lors de la période des questions cette semaine à la Chambre des Communes. Il avait dit que le gouvernement est actuellement en train de consulter ses alliés pour «identifier la meilleure façon pour le Canada d’être utile».



Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». En Afghanistan, en Haïti, en Europe de l'est, dans l'Arctique, aux États-Unis, ou un peu partout au Canada, il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action.

Les commentaires sont fermés.