Le ministre de la Défense en visite en Égypte et en Irak après une contre-attaque majeure au Kurdistan

0
50
Le ministre de la Défense Harjit Sajjan rencontre les ministres de l'Intérieur et des Affaires étrangères du Kurdistan irakien. (@FalahMustafa/Twitter)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le ministre de la Défense Harjit Sajjan rencontre les ministres de l'Intérieur et des Affaires étrangères du Kurdistan irakien. (@FalahMustafa/Twitter)
Le ministre de la Défense Harjit Sajjan rencontre les ministres de l’Intérieur et des Affaires étrangères du Kurdistan irakien. (@FalahMustafa/Twitter)

Le ministre de la Défense effectue une tournée au Moyen-Orient, quelques jours seulement après que les forces militaires canadiennes aient aidé à repousser une offensive majeure du groupe armée État islamique.

Harjit Sajjan, après sa visite à Londres, est ainsi allé au Caire où il a rencontré samedi son homologue égyptien Sedki Sobhi. Selon le porte-parole officiel de ce dernier, la réunion a porté sur les «derniers développements dans la région et les efforts régionaux et internationaux pour éradiquer le terrorisme» et sur la sécurité et de la stabilité au Moyen-Orient, ainsi que la «compréhension sur les autres aspects de la coopération dans plusieurs domaines et les échanges d’expériences entre les forces armées des deux pays militaires».

La directrice des communications de M. Sajjan, Renée Filiatrault, a précisé à 45eNord.ca que le ministre de la Défense «est dans la région pour discuter de défense et de sécurité avec nos partenaires et rencontrer les soldats». Il a ainsi rencontré le commandant de la Force multinationale et Observateurs (FMO) au Sinaï, le major-général Denis Thompson, alors que les attaques se multiplient dans la région.

Quelques heures plus tard, Harjit Sajjan était à Bagdad où il a rencontré le ministre de la Défense irakien, le Dr. Khalid Al-Obeidi. Les deux hommes ont discuté du rôle du Canada dans la reconstruction de l’Irak, selon ce qu’a tweeté M. Al-Obeidi.

Les médias kurdes rapportent également que Harjit Sajjan est arrivé dimanche soir dans la ville de Erbil. 

Aucun détail sur le pourquoi de la visite donc, mais des images montrent le ministre canadien rencontrer les ministres de l’Intérieur et des Affaires étrangères du Kurdistan irakien.

Mercredi en fin d’après-midi, plusieurs centaines de combattants de l’EI ont attaqué cinq positions tenues par les Kurdes, en Irak. Avec l’aide, notamment, de membres des forces spéciales canadiennes présentes pour de la formation, les peshmerga ont été en mesure de contenir l’avancée, avant de pouvoir contre-attaquer le lendemain matin.

Deux CF-18 qui étaient déjà dans les airs au moment de l’attaque ont été rerouté et ont alors pris part au combat en pilonnant plusieurs positions ennemies.

Selon Rudaw, il y a eu au moins six combattants peshmerga tués et 13 blessés dans les affrontements avec les djihadistes entre mercredi et jeudi. Soixante-dix attaquants ont également été tué. Aucun Canadien n’a été blessé durant les combats.

Le gouvernement Trudeau a annoncé son intention de retirer les CF-18 de l’Irak dans le courant de la nouvelle année, de garder les avions de ravitaillement et de surveillance et de renforcer la mission de formation.

Lors d’une conférence téléphone lundi matin, le ministre Sajjan, répondant à une question de 45eNord.ca a précisé que le futur rôle du Canada dans la lutte contre l’EI devait passer par «un ajout de capacité» avec un enchaînement de séquences». «Nous devons nous assurer d’avoir les bonnes personnes au bon endroit, nous sommes dans un cadre de Coalition, on ne peut pas juste arriver comme ça».