Op UNIFIER: les quelque 200 militaires de Valcartier s’envoleront pour l’Ukraine en janvier

Opération UNIFIER: Au cours d'une courte cérémonie, le lieutenant-colonel Tim Arsenault, a félicité pour leur préparation et leur dévouement les quelque 200 militaires de Valcartier qui partiront pour l'Ukraine en janvier 2016. (5 GBMC)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le lieutenant-colonel Tim Arsenault s'adresse aux militaires qui composeront la FOI-U lors de la courte cérémonie de confirmation de la capacité opérationnelle au 3e Bataillon, Royal 22e Régiment. (5 GBMC)
Le lieutenant-colonel Tim Arsenault s’adresse aux militaires qui composeront la FOI-U lors de la courte cérémonie de confirmation de la capacité opérationnelle au 3e Bataillon, Royal 22e Régiment. (5 GBMC)

Le colonel commandant du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada, le colonel Michel-Henri St-Louis, a récemment confirmé la capacité opérationnelle des troupes de la prochaine rotation de la Force opérationnelle interarmées – Ukraine (FOI-U) qui quitteront pour l’Ukraine en janvier 2016, rapporte aujourd’hui le 5e Groupe-brigade.

«Je vous félicite pour votre préparation exemplaire et pour votre dévouement. Votre mandat est maintenant fixé et je n’ai aucun doute que vous avez l’équipe en place pour accomplir la mission que le Canada nous a donnée. En vous basant sur votre professionnalisme et sous le leadership du lieutenant-colonel Arsenault et de l’adjudant-chef Parenteau, je suis convaincu que vous allez faire honneur au 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada et à la 2e Division du Canada. Allons-y», a lancé aux troupes lors d’une courte cérémonie le colonel Michel-Henri St-Louis.

Forts de plusieurs mois de préparation, les quelque 200 militaires hautement entraînés de la nouvelle FOI-U ont été rassemblés au 3e Bataillon, Royal 22e Régiment, pour une courte parade. C’est sous les ordres du lieutenant-colonel Tim Arsenault que le groupe prendra part à la prochaine rotation de l’Opération UNIFIER, une mission de soutien qui vise à renforcer les capacités des forces ukrainiennes, précise le communiqué.

Le 14 avril 2015, le premier ministre de l’époque, Stephen Harper, entouré de son ministre de la Défense et du chef d’état-major de la Défense, avait annoncé que le Canada allait déployer près de 200 membres des FAC en Ukraine jusqu’au 31 mars 2017.

Et, après une longue période de préparation, avait finalement démarré officiellement le 15 septembre avec les troupes du 2e Groupe-brigade mécanisé du Canada de la Garnison Petawawa qui ont ainsi  » pavé la voie de cette mission en Ukraine ».



Pour cette deuxième rotation de l’opération, les militaires qui proviennent principalement de la région de Québec quitteront le Canada dès le début de 2016 pour une mission d’environ six mois. Ils poursuivront dans la même lignée que leurs prédécesseurs, « donnant de l’instruction dans plusieurs domaines tels que l’instruction (tactique) en petites équipes, les techniques de neutralisation des explosifs et d’engins explosifs improvisés, la formation de policiers militaires et la formation médicale ».

«Commander une force opérationnelle est un privilège, mais ce l’est encore plus lorsqu’on a la chance de compter sur un groupe discipliné qui possède des compétences de renommée mondiale. Je suis fier de représenter le Canada à l’étranger et je suis persuadé que pendant notre mission nous pourrons contribuer à maintenir l’engagement du Canada envers les Ukrainiens et nos alliés et que nous serons des ambassadeurs des valeurs canadiennes.», a déclaré pour sa part le commandant entrant de la Force opérationnelle interarmées – Ukraine, le lieutenant-colonel Tim Arsenault.

L’Opération UNIFIER est la contribution du Canada visant à appuyer les forces de l’Ukraine en en renforçant les capacités, en collaboration avec les États-Unis et d’autres pays fournissant de l’aide semblable en matière d’instruction.