Qui sont ces réfugiés qui arrivent au Canada

Une famille réfugiée attend un bus après son arrivée dans la gare centrale de Munich, dans le sud de l'Allemagne, le 5 septembre 2015. (AFP/CHRISTOF STACHE)
Temps de lecture estimé : 4 minutes


Contraints de s’adapter à leur nouvelle vie de réfugié au camp Zaatari en Jordanie, ces trois Syriens tirent le meilleur parti de la situation et gardent une attitude positive. (PAM)

Qui sont ces 25 000 réfugiés syriens qui arrivent au Canada fuyant la guerre qui dévaste peur pays depuis 2011? Dans le cas de ceux parrainées par l’État, des familles, femmes, enfants, mais, en aucun cas des hommes jeunes célibataires qui sont exclus du programme pour des raisons de sécurité.

En outre, dans tous les cas où le contrôle de sécurité ne sera pas satisfaisant, la demande sera mise de côté. Le principe reste « dans le doute, abstiens-toi ».

Outre les réfugiés parrainés par le privé, mouvement déjà amorcé bien avant la décision du gouvernement Trudeau d.accueillir 25.000 réfugiés, le Canada se concentre maintenant sur la détermination des réfugiés vulnérables qui ont besoin d’une réinstallation immédiate. Le HCR, pour sa part, a revu sa base de données existante afin de dresser une liste qui comprendra les personnes vulnérables répondant aux critères canadiens.

Pour traiter rapidement et efficacement les demandes des réfugiés syriens désignés pour le Canada, les réfugiés intéressés obtiendront un rendez-vous pour traiter leur demande dans l’un des deux nouveaux centres de contact spécialisés d’Amman et de Beyrouth. Ces bureaux temporaires sont dotés par des agents d’immigration expérimentés, d’autres fonctionnaires du ministère et des partenaires des services de sécurité. Plus de 500 fonctionnaires sont déployés dans la région pour soutenir ces travaux.

Portrait des réfugiés

D’où viennent-ils ?

Il y a 4,3 millions de réfugiés dans les pays limitrophes. C’est dans ce bassin que le canada sélectionnera ceux qui seront invités à se réinstaller au Canada.

En novembre 2015, les Nations unies répertoriaient en effet 4,3 millions de réfugiés syriens dans les pays limitrophes, soit six fois plus qu’en Europe, où 690 000 personnes ont fait une demande d’asile.

2,1 millions en Turquie
1,1 million au Liban
632 000 en Jordanie

Où sont-ils actuellement ?

15% sont dans des camps de réfugiés officiels en Irak, en Turquie, en Jordanie;
85% sont dans les villes et dans des abris de fortune où ils vivent dans la pauvreté et la précarité.

Les 25 000 réfugiés qui arriveront au cours des prochains mois viendront majoritairement de la Jordanie et du Liban, où leurs conditions de vie se détériorent rapidement.

Quelle langue parlent-ils ?

90% des Syriens parlent arabe
46% des réfugiés syriens arrivés au Canada en 2014 parlaient aussi français ou anglais

Quelle est leur religion ?

Proportions des diverses religions dans le pays avant la guerre.

74% musulmans sunnites
13% musulmans chiites (alaouites et ismaéliens)
10% chrétiens
3% druzes

Attention: 52% des réfugiés ont moins de 18 ans

52% des réfugiés ont moins de 18 ans
51% sont des femmes
49% sont des hommes
24% sont des femmes de 18 à 59 ans
21% sont des hommes de 18 à 59 ans

La plupart des familles syriennes arrivées à ce jour au Canada étaient composées de deux parents et trois enfants.

Notez, une fois encore, que les hommes jeunes célibataires ont été exclus du programme pour des raisons de sécurité.

Le plan

Phase 1: Identifier les réfugiés syriens qui arriveront au Canada

Le Canada collaborera avec le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) à l’identification de personnes en Jordanie et au Liban, où se trouvent de longues listes de réfugiés enregistrés.

Phase 2: Traitement des demandes des Syriens à l’étranger

Les réfugiés intéressés obtiendront ensuite un rendez-vous dans un des deux bureaux temporaires de visas désignés établis à Amman et à Beyrouth.

Phase 3: Transport vers le Canada

Dès décembre, le transport par avions nolisés privés, avec l’appui d’avions militaires si nécessaire, sera organisé pour permettre d’évacuer les réfugiés

Phase 4: Accueil au Canada

À leur arrivée au Canada, tous les réfugiés seront accueillis par les agents des services frontaliers (ASF) qui traiteront leur demande d’entrée et les admettront au Canada. Ce processus comprend une vérification finale de leur identité.

Tous les réfugiés feront l’objet d’un contrôle à leur arrivée au Canada afin que soit détecté tout signe de maladie, et les personnes malades bénéficieront de soins médicaux.

Phase 5: Installation et intégration à la communauté

Les réfugiés syriens seront transportés dans diverses collectivités partout au Canada, où ils commenceront une nouvelle vie avec leur famille. Ils recevront immédiatement des services essentiels et du soutien à long terme dans le but de leur assurer une installation et une intégration réussies dans la société canadienne.

Une communauté syrienne forte de 40 840 personnes au Canada

Pour faciliter l’intégration des nouveaux arrivants, le Canada pourra compter sur une communauté syrienne déjà forte de 40.840 personnes vivant qui se disaient d’origine syrienne (recensement de 2011). La plus grande proportion vit au Québec (44%) et en Ontario (39%). En ce qui concerne les villes, c’est Montréal qui a la part du lion soit 40%, suivi par Toronto (20%). Ces deux villes seront les principales destinations des nouveaux réfugiés.

Le point au 1er décembre

Arrivées

307 réfugiés syriens sont arrivés au Canada depuis le 4 novembre 2015

65 collectivités à travers le Canada se préparent à accueillir des réfugiés syriens (plus environ 13 collectivités au Québec)

(Données au 1er décembre)

Examen préalable et traitement

9 226 demandes des réinstallation des réfugiés en cours de traitement

1 120 visas de résident permanents pour s’établir au Canada ont été délivrés sauf que le réfugié n’est pas encore arrivé

(Données au 1 décembre 2015)

Promotion et recommandations par le HCR

41 050 messages textes ont été envoyés à des demandeurs potentiels pour savoir s’ils souhaitent venir au Canada

1 801 réfugiés ont été recommandés à IRCC pour une entrevue

(Données au 30 novembre 2015)

(Source: Immigration Citoyenneté Canada)