Syrie: 36 morts dans des raids probablement russes dans le nord-ouest

0
46
Des bombardiers tactiques russes Soukhoï-34 (Code OTAN Fullback) ont frappé le 2 octobre 2015 Raqa, le fief du groupe armé État islamique en Syrie.(@SputnikInt)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Image tirée d'une vidéo diffusée par le ministère russe de al Défense et montrant une frappe de l'aviation russe en Syrie. (Ministère russe de la Défense/AFP)
Image tirée d’une vidéo diffusée par le ministère russe de al Défense et montrant une frappe de l’aviation russe en Syrie. (Ministère russe de la Défense/AFP)

Trente-six personnes, dont une majorité de combattants, ont été tuées dimanche par des raids probablement russes dans la province d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, a affirmé l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

« Les raids, probablement russes, ont visé d’anciens locaux du régime, utilisés par l’Armée de la Conquête », une coalition composée de jihadistes, tels qu’Al-Nosra et de groupes islamistes, comme Ahrar al-Cham, a indiqué à l’AFP Rami Abdel Rahmane le directeur de l’OSDH.

Outre les 36 morts, « des dizaines de personnes, en majorité des civils, ont été blessées », a-t-il ajouté.

La Russie, qui mène une campagne de frappes en Syrie depuis le 30 septembre, affirme viser le groupe Etat islamique (EI) et d’autres organisations « terroristes » mais les pays occidentaux et les rebelles l’accusent de se concentrer principalement sur les groupes rebelles qui combattent le régime plus que sur les jihadistes.

Ailleurs, les forces prorégime ont pris le contrôle dimanche d’une localité stratégique de la province d’Alep, dans le nord de la Syrie, ont indiqué les médias syriens et l’OSDH.

« Des unités de l’armée et des forces armées loyales au régime contrôlent Khan Touman et les fermes environnantes dans la province d’Alep », a annoncé l’agence de presse officielle syrienne Sana.

La télévision syrienne a elle aussi relayé l’information, précisant que « Khan Touman et les fermes avoisinantes sont le plus important bastion des organisations terroristes dans le sud-ouest de la province d’Alep ».

« La prise de contrôle des forces du régime, du Hezbollah libanais et des combattants loyalistes de l’ensemble de la localité s’est faite au terme de violents affrontements avec des rebelles islamistes », a confirmé M. Abdel Rahmane.

Les affrontements entre les deux camps ont été accompagnés « de violents bombardements et d’au moins 40 raids de l’aviation syrienne et russe sur la région », a-t-il ajouté, précisant que 16 rebelles islamistes ont été tués.

Les rebelles s’étaient emparés en mars de dépôts d’armes dans la localité après des affrontements de plusieurs jours.

Depuis la mi-octobre, l’armée a étendu ses opérations militaires terrestres contre les rebelles dans le nord du pays avec le soutien de l’aviation russe et a réussi à reprendre le contrôle de plusieurs régions dans la province d’Alep.