La Russie à l’origine du piratage du Bundestag en 2015, écrit Spiegel

Les députés allemands au Bundestag pour voter sur le déploiement de soldats et d'avions en soutien à la France dans la lutte contre l'EI, le 4 décembre 2015 à Berlin. (Tobias Schwarz/AFP)
Temps de lecture estimé : < 1 minute
Les députés allemands au Bundestag pour voter sur le déploiement de soldats et d'avions en soutien à la France dans la lutte contre l'EI, le 4 décembre 2015 à Berlin. (Tobias Schwarz/AFP)
Les députés allemands au Bundestag pour voter sur le déploiement de soldats et d’avions en soutien à la France dans la lutte contre l’EI, le 4 décembre 2015 à Berlin. (Photo d’illustration/Tobias Schwarz/AFP)

Le piratage informatique à grande échelle en 2015 du Bundestag, chambre basse du parlement allemand, était piloté par le gouvernement russe, affirme dans le Spiegel samedi un haut fonctionnaire allemand, sous couvert d’anonymat.

L’attaque, qui avait vu le piratage pendant plusieurs semaines d’affilée des serveurs du Bundestag, « était clairement le fait d’un service secret militaire russe », selon ce « fonctionnaire haut placé des services de sécurité » cité dans la dernière édition de l’hebdomadaire.

Selon le Spiegel, le Parquet général fédéral, basé à Karlsruhe (sud), enquête officiellement sur l’affaire depuis mi-janvier.

Les révélations du Spiegel arrivent à un moment critique de la relation germano-russe, déjà sévèrement mise à mal par la crise en Ukraine et à laquelle l’imbroglio autour du prétendu viol en Allemagne d’une adolescente germano-russe a porté un coup supplémentaire tout récemment.