Libye: report demandé pour la formation du gouvernement d’union

0
Le général Khalifa Haftar commandant des forces loyales au gouvernement et le chef du conseil présidentiel libyen reconnu par l'ONU, Fayez al-Sarraj, le 31 janvier 2016 à al-Marj. (LIBYAN ARMED FORCES MEDIA OFFICE/AFP/Archives/STRINGER)
Le général Khalifa Haftar commandant des forces loyales au gouvernement et le chef du conseil présidentiel libyen reconnu par l’ONU, Fayez al-Sarraj, le 31 janvier 2016 à al-Marj. (LIBYAN ARMED FORCES MEDIA OFFICE/AFP/Archives/STRINGER)

Le Premier ministre libyen désigné, Fayez al-Sarraj, a demandé lundi un délai d’une semaine supplémentaire pour former un gouvernement d’union nationale, selon une source politique.

Le Conseil présidentiel dirigé par M. Sarraj devait soumettre mercredi la liste des membres du gouvernement d’union qui est réclamé par la communauté internationale pour tenter de sortir la Libye du chaos dans lequel elle se trouve depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011.

Un premier gouvernement de 32 ministres avait été annoncé le 19 janvier mais il a été rejeté le 25 par le Parlement reconnu par la communauté internationale et basé dans l’est du pays.

Les députés avaient demandé à M. Sarraj de leur présenter une équipe plus restreinte, relançant ainsi les discussions pour trouver le délicat équilibre entre les régions et les différents camps.

Le Conseil a « besoin de plus de temps pour étudier et se concerter » au sujet des candidats, a indiqué à l’AFP une source de ce conseil qui a souhaité garder l’anonymat. Il a donc « demandé au Parlement siégeant à Tobrouk un report d’une semaine du délai au terme duquel il devait présenter un gouvernement d’union nationale ».

Composé de neuf membres, le Conseil présidentiel a été créé après la signature en décembre à Skhirat, au Maroc, d’un accord politique sous l’égide l’ONU.

Les pressions pour la formation du gouvernement d’union se sont multipliées ces dernières semaines en Occident et en Afrique où l’on craint tout particulièrement la montée en puissance en Libye du groupe djihadiste État islamique (EI).


Les commentaires sont fermés.