Réaction Royale 16: l’UII dans le grand nord québécois (PHOTOS)

(MDN)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Déployés depuis quelques jours dans le Nunavik, environ 200 membres du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada, prennent part à l’exercice RÉACTION ROYALE.

L’entraînement hivernal vise à développer et maintenir la capacité d’intervention dans un climat subarctique.

La semaine d’entraînement des membres du 2e Bataillon Royal 22e Régiment est décomposée en trois phases: assistance aux autorités locales, recherche et sauvetage, survie en forêt avec les Rangers.

Joint par téléphone, le lieutenant-colonel Gervais Carpentier, commandant du 2e Bataillon et de l’Unité d’Intervention Immédiate (UII), a expliqué à 45eNord.ca qu’il a fallu pas moins de «14 vols de transport depuis Trenton» pour se déployer, notant également au passage la présence de 80 motoneiges: «C’est la première fois qu’on déploie autant d’éléments motorisés dans le grand nord, puisqu’on avait plutôt souvent l’habitude de se déployer, mais avec des capacités démontées».

Dans le cadre du scénario d’assistance aux autorités locales, si le poste de commandement de l’UII se situe à Puvirnituq, c’est 100 kilomètres plus au nord, à Akulivik, qu’a été projetée la majorité des forces pour assister les forces locales.

«C’est des guides incroyables, ils connaissent bien le milieu», d’affirmer le lieutenant-colonel Carpentier en parlant des Rangers. «Ils ont pas besoin de GPS eux-autres. Les plus âgés se promènent littéralement les yeux fermés, alors c’est des gens qui nous permettent d’aller plus rapidement sur le terrain».

Au moment d’écrire ses lignes, l’exercice de l’UII s’est orienté vers la recherche et sauvetage. «Aujourd’hui, on a des gars qui sont sur le terrain en train de ratisser une zone où des gens ont été rapportés comme étant perdus et on a également des éléments de la 440 qui couvrent aussi un territoire pour chercher des gens disparus».

En cas de crise majeure au Québec, c’est l’UII qui serait amenée à se déployer rapidement sur le terrain.

Le déploiement actuel de l’UII se fait dans un contexte beaucoup plus large à travers tout le Québec. En tout, RÉACTION ROYALE 2016 touchera un effectif total d’environ 1000 militaires et l’entraînement s’effectuera principalement dans les régions de St-Jean, Puvirnituq, Akulivik, Inukjuak, et Bagotville.

45eNord.ca ira d’ailleurs rejoindre le Groupe compagnie d’intervention arctique (GCIA) lors de son imminent déploiement. Le GCIA se compose majoritairement de Réservistes qui s’entraîne en milieu hivernal pour devenir une force pertinente à la protection de la Souveraineté du Grand Nord québécois.