Syrie: Kerry réclame encore à la Russie un cessez-le-feu «immédiat»

0

Le secrétaire d’État américain John Kerry a une nouvelle fois réclamé mardi à la Russie un « cessez-le-feu immédiat » en Syrie, à deux jours d’une conférence internationale consacrée à cette guerre.

« Nous avons appelé la Russie et nous l’appelons encore à se joindre aux efforts destinés à apporter un cessez-le-feu immédiat et un accès humanitaire complet », a martelé John Kerry devant la presse, en recevant au département d’État son homologue égyptien Sameh Choukri.

« Ce que fait la Russie à Alep et dans la région rend les choses beaucoup plus difficiles pour pouvoir se mettre à la table (des pourparlers) et avoir une conversation sérieuse », a mis en garde le chef de la diplomatie américaine, en allusion aux frappes russes depuis plus d’une semaine sur la ville du nord de la Syrie en appui à l’offensive des forces gouvernementales.

John Kerry a réclamé publiquement et quotidiennement, au moins depuis mercredi dernier, que ces bombardements russes qui tuent « femmes et enfants en grand nombre » cessent.

« Nous ne sommes pas aveugles sur ce qui se déroule et nous sommes tout à fait conscients que ce moment est crucial », a ajouté M. Kerry.

Il s’exprimait à deux jours d’une nouvelle réunion, jeudi à Munich, du Groupe international de soutien à la Syrie (ISSG) rassemblant 17 pays et trois organisations multilatérales qui ont adopté en novembre 2015 une feuille de route diplomatique sur le conflit. Ce texte, consacré par une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU le 18 décembre, réclame notamment l’instauration d’un cessez-le-feu et un accès humanitaire aux villes syriennes assiégées.

« C’est ce sur quoi cette réunion portera et elle en dira long sur le chemin qui est devant nous », a plaidé John Kerry, partisan depuis des mois d’un rapprochement avec Moscou pour tenter de trouver une sortie de crise au conflit syrien qui a fait au moins 260.000 morts et des millions de réfugiés en cinq ans.


Les commentaires sont fermés.