UNIFIED RESOLVE: le chemin qui mène à MAPLE RESOLVE

Le centre de contrôle de l’exercice, situé sur le terrain de parade du Centre d’instruction de la 2e Division du Canada, durant l'EXERCICE UNIFIED RESOLVE 2015, à la garnison Valcartier le 19 février 2015. (Cpl Simon Duchesne)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
À l'intérieur d'une tente, lors de UNIFIED RESOLVE 15, le 21 février 2015. (Nathalie Corneau/45eNord.ca)
Cette année lors de l’Ex UNIFIED RESOLVE 2016, près de 900 membres des Forces armées canadiennes participeront à de l’entrainement par ordinateur avec des scénarios réalistes et complexes afin de tester la capacité de contrôle et de commandement d’une brigade de l’Armée canadienne.Ici, à l’intérieur d’une tente, lors de UNIFIED RESOLVE 15, l’an dernier à Valcartier. (Nathalie Corneau/45eNord.ca)(MDN)

L’Armée canadienne se prépare pour la disponibilité opérationnelle élevée: près de 900 soldats participeront à l’exercice UNIFIED RESOLVE 2016 (Ex UR 16) à Edmonton (Alberta), du 8 au 12 février 2016, annonce la Défense nationale.

L’objectif d’entraînement de l’exercice UNIFIED RESOLVE est de tester cette année encore les capacités de commandement et de contrôle d’une brigade et d’aider les participants à réagir à des scénarios générés par ordinateur qui simulent des situations réalistes et complexes, y compris des attaques délibérées et la défense mobile.

UNIFIED RESOLVE fournit donc un environnement simulé, permettant de représenter virtuellement les mouvements et manœuvres des unités et des troupes sans avoir à déployer les participants dans un secteur d’entraînement.

Cet exercice est une étape clé de la préparation de l’Armée canadienne en vue d’un autre exercice, l’exercice MAPLE RESOLVE 16, le plus important exercice de l’Armée canadienne de l’année qui se déroulera, lui, sur le terrain au Centre canadien d’entraînement aux manœuvres, à Wainwright, en Alberta, au printemps 2016.

L’Exercice MAPLE RESOLVE pour sa part mettra à l’essai et validera l’état de préparation des unités participantes à être déployées partout dans le monde. Les soldats pratiqueront leurs réactions à des menaces conventionnelles et autres dans un environnement interarmées, intégré, pangouvernemental et multinational.

Actuellement, les forces opérationnelles à disponibilité opérationnelle élevée de l’Armée canadienne sont le 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada, situé à Valcartier (Québec). En juillet 2016, le 1er Groupe-brigade mécanisé du Canada, situé à Edmonton (Alberta), prendra la relève et sera prêt à intervenir dans toutes sortes de contingences, au pays et à l’étranger.

Le 1er Groupe-brigade mécanisé du Canada est une formation de la Force régulière de l’Armée qui fait partie de la 3e Division du Canada et dont le quartier général se trouve à Edmonton, en Alberta.

Environ la moitié des soldats participants à UNIFIED RESOLVE « le chemin conduisant au niveau de préparation élevé », sont donc du 1er Groupe-brigade mécanisé du Canada, tandis que le reste est composé d’autres unités de l’Armée canadienne de l’ensemble du pays.

« L’Armée canadienne est souple et toujours prête à être déployée pour satisfaire aux besoins du gouvernement du Canada. Comme partie intégrante du processus menant à une disponibilité opérationnelle de niveau élevé, l’exercice UNIFIED RESOLVE s’assure que le Canada fournit des forces modifiables, adaptées à la mission et bien entraînées pour les missions au pays et à l’étranger. », a déclaré pour sa part le nouveau ministre de la Défense, Harjit Sajjan, lui-même un ex-militaire qui a servi, notamment, en Afghanistan.