Visite surprise du ministre russe de la Défense en Iran

0
147
Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou, qui a reçu tout récemment (le 16 février) son homologue iranien Hossein Dehghan à Moscou, est arrivé dimanche à Téhéran pour une visite surprise durant laquelle il a été reçu à son tour par le président Hassan Rohani. (Irna)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou, qui a reçu tout récemment (le 16 février) son homologue iranien Hossein Dehghan à Moscou, est arrivé dimanche à Téhéran pour une visite surprise durant laquelle il a été reçu à son tour par le président Hassan Rohani. (Irna)
Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou, qui a reçu tout récemment (le 16 février) son homologue iranien Hossein Dehghan à Moscou, est arrivé dimanche à Téhéran pour une visite surprise durant laquelle il a été reçu à son tour par le président Hassan Rohani. (Isna)

Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou est arrivé dimanche à Téhéran pour une visite surprise durant laquelle il a été reçu par le président Hassan Rohani, ont rapporté les médias iraniens.

Durant cet entretien, M. Choïgou, qui était porteur d’un message spécial du président Vladimir Poutine à M. Rohani, a présenté un aperçu de la situation concernant la stabilité dans la région et le processus des négociations pour instaurer un cessez-le-feu en Syrie, a rapporté l’agence officielle Irna, citant la présidence iranienne.

« Le règlement de la crise en Syrie ne peut se faire qu’à travers des négociations politiques et dans le respect des droits du peuple syrien qui doit décider en fin de compte de l’avenir de la Syrie », a déclaré le président Rohani.

M. Choïgou a également eu des entretiens avec son homologue iranien, le général Hossein Dehghan.

La visite de M. Choïgou intervient seulement cinq jours après celle de M. Dehghan à Moscou. Selon la télévision d’État, il doit discuter avec les responsables iraniens de la situation régionale.

Rien n’a filtré pour l’instant sur ces discussions, mais l’Iran et la Russie veulent renforcer leur coopération militaire, comme l’avait affirmé M. Choïgou mardi après avoir rencontré son homologue iranien à Moscou.

M. Dehghan avait également rencontré le président russe Vladimir Poutine et le vice-Premier ministre Dmitri Rogozine.

La Russie doit livrer à l’Iran des systèmes anti-missiles S-300 et, selon les médias iraniens et russes, Téhéran veut aussi acheter des avions de chasse Sukhoi 30 à Moscou.

L’Iran et la Russie soutiennent financièrement et militairement le régime du président syrien Bachar al-Assad, au grand dam des pays occidentaux, de la Turquie et de certains pays arabes, en particulier l’Arabie saoudite, rival régional de l’Iran.