Les Nations Unies alourdissent nettement les sanctions contre la Corée du Nord

0
Les ministres des Affaires étrangères votent lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'Onu sur la Syrie, le 18 décembre 2015 à New York. (AFP / TIMOTHY A. CLARY)
Vote lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU, le 18 décembre 2015 à New York. (AFP/TIMOTHY A. CLARY)

Le Conseil de sécurité des Nations unies a imposé mercredi une nouvelle série de lourdes sanctions contre la Corée du Nord après les derniers essais nucléaire et balistique menés par le régime communiste.

La Corée du Nord est déjà sous le coup de quatre séries de sanctions internationales depuis son premier essai nucléaire en 2006, suivi par trois autres en 2009, 2013 et 2016.

Cette nouvelle résolution du Conseil, présentée par les Etats-Unis et coparrainée par le Canada, a été adoptée à l’unanimité, y compris par la Chine, seul allié de Pyongyang.

L’adoption de la résolution 2270 fait suite à la décision de Pyongyang de réaliser un quatrième essai nucléaire le 6 janvier dernier, puis à un tir de missile balistique de longue portée le 7 février.

Pour le ministre des Affaires étrangères Stéphane Dion cette résolution «envoie un message sans équivoque que la communauté internationale est résolue à stopper la recherche imprudente et illégitime de la Corée du Nord en vue de se doter de capacités en matière d’armes nucléaires et de missiles balistiques».

«Il faudra par la suite que la communauté internationale exerce des pressions concertées pour obliger la Corée du Nord à faire marche arrière et à reprendre le dialogue axé sur la recherche d’une solution pacifique par les voies diplomatiques et politiques.»

Le gouvernement fédéral adoptera, au besoin, d’autres mesures pour mettre en œuvre les nouveaux éléments des sanctions du Conseil de sécurité des Nations Unies contre la Corée du Nord dans la législation canadienne, a encore annoncé Stéphane Dion.

Pour la première fois, les pays membres de l’ONU seront tenus d’inspecter toutes les marchandises en provenance et à destination de la Corée du Nord.

Ils devront aussi interdire aux navires soupçonnés de transporter des cargaisons illégales vers la Corée du Nord de faire escale dans leurs ports.

Et la résolution impose de nouvelles restrictions aux exportations nord-coréennes afin de limiter la capacité du régime à financer ses programmes militaires.

Elle interdit ainsi les exportations de charbon, de fer et de minerai de fer, sauf si les revenus générés sont utilisés pour la « subsistance » de la population nord-coréenne.

Pyongyang aura aussi interdiction de vendre de l’or, du titane et des minerais rares utilisés dans la haute technologie, et ne pourra plus se procurer de carburant pour l’aviation et pour les fusées.

La liste noire des individus et entreprises sanctionnés pour leur implication dans le développement par Pyongyang d’armes nucléaires et balistiques s’allonge avec 16 personnes et 12 entités –dont l’agence spatiale nord-coréenne (NADA)– supplémentaires.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.