Les navires de la Marine royale canadienne auront des postes de tir naval télécommandés

Annonce de contrats à Raytheon Canada Limited pour l'achat d'au plus 58 postes de tir naval télécommandés. (SPAC)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Annonce de contrats à Raytheon Canada Limited pour l'achat d'au plus 58 postes de tir naval télécommandés. (SPAC)
Annonce de contrats à Raytheon Canada Limited pour l’achat d’au plus 58 postes de tir naval télécommandés. (SPAC)

La ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, Judy M. Foote, et le ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale, Kent Hehr, ont annoncé aujourd’hui l’attribution d’un financement de 36 millions $ à Raytheon Canada Limited pour l’achat de postes de tir naval télécommandés.

L’achat de ces postes de tir naval télécommandés accroît la capacité de la Marine en matière de protection rapprochée des forces, tout en fournissant une plus grande protection personnelle aux membres de l’équipage qui manient ces systèmes.
Vice-amiral Mark Norman, Commandant, Marine royale canadienne

Ce sont donc deux contrats qui sont attribués à Raytheon Canada Limited pour permettre à la Marine royale canadienne de se doter de systèmes d’armement modernes pour mieux se défendre contre les dangers que peuvent constituer les petits navires et les menaces aériennes à basse altitude et à faible vitesse dans n’importe quelles conditions de visibilité.

Les postes de tir qui se trouvent actuellement sur les frégates modernisées de la classe Halifax ne peuvent pas être commandés à distance et exigent que les opérateurs restent sur le pont du navire pour les faire fonctionner.

Les utilisateurs des nouveaux postes de tir naval télécommandés pourront repérer et observer les cibles dans plusieurs conditions météorologiques (de jour comme de nuit, dans la pluie, la neige, la fumée, la poussière, le sable, la brume, le brouillard, différentes conditions de température de la mer ou de l’air et d’autres conditions affectant la visibilité) et ils pourront le faire à distance, à partir d’un compartiment distinct du navire; cela accroîtra ainsi le niveau de sécurité et de protection des membres de l’équipage.

Les nouveaux postes de tir seront installés sur les frégates de la classe Halifax actuellement en service ainsi que sur les futurs navires de soutien interarmées de la classe Queenston.

En plus de fournir aux braves hommes et femmes de la Marine royale canadienne les systèmes d’armement modernes dont ils ont besoin pour continuer à se défendre adéquatement contre les menaces aériennes et navales, ces contrats contribueront à la création d’emplois au Canada.
Kent Hehr, Ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale

Les contrats attribués permettront aussi la révision et la maintenance de l’équipement pour une première période de cinq ans, et comprendront l’acquisition de deux postes de tir aux fins de formation par les écoles navales des côtes Est et Ouest.

Services publics et Approvisionnement Canada s’attend à ce que la livraison des premiers postes de tir naval télécommandés se fasse en août 2017.