Répondant aux demandes des groupes privés, Ottawa hausse le nombre de réfugiés syriens parrainés

0
Un premier groupe de 163 réfugiés syriens est arrivé à l'aéroport de Toronto où s'est posé dans la nuit de jeudi à vendredi l'avion militaire qui les acheminait. (Compte Twitter/@HAMAYOZ)
Un premier groupe de 163 réfugiés syriens à l’aéroport de Toronto en décembre 2015. (Archives/Compte Twitter/@HAMAYOZ)

Le ministère de l’Immigration traitera toutes les demandes de Syriens reçues jusqu’à ce jour avec l’objectif d’accueillir 10 000 Syriens additionnels au Canada d’ici la fin de cette année ou le début de l’an prochain, rapporte aujourd’hui La Presse Canadienne.

Le ministre de l’Immigration, John McCallum, revient ainsi sur certaines décisions visant à modifier le programme de parrainage privé de réfugiés syriens.

Des groupes privés avaient déclaré avoir été pris de court quand que le gouvernement avait modéré ses efforts pour l’accueil de Syriens après qu’Ottawa a atteint l’objectif fixé de 25 000 personnes avant la fin du mois dernier.

En plus de réduire le personnel dédié au traitement des demandes des Syriens, le gouvernement avait alors choisi de limiter le nombre de dossiers acceptés cette année, et puisque cette limite a déjà été dépassée, il semblait peu probable que quiconque ayant fait une demande après le 1er janvier puisse accueillir le réfugié qu’il souhaitait parrainer cette année.

Cette décision a poussé certains groupes de parrainage, dont plusieurs n’ont commencé à amasser des fonds qu’après que le dévoilement des détails du programme d’accueil en novembre, à se demander tout haut si le gouvernement libéral voulait véritablement aider les réfugiés ou s’il avait perdu tout intérêt maintenant qu’il avait atteint son premier objectif et rempli sa promesse électorale.

Le ministre McCallum assure au contraire que son gouvernement est toujours engagé auprès des réfugiés, mais qu’il doit gérer le système de manière responsable.

Alors que la plupart des pays riches se font tirer l’oreille pour accueillir des réfugiés, le Canada s’est engagé hier dans le cadre de la Réunion de haut niveau des Nations Unies sur les voies d’admission des réfugiés syriens qui se déroulait à Genève à continuer à réinstaller des réfugiés syriens tout au long de 2016 et par la suite.

Le Canada continuera donc de réinstaller les réfugiés syriens pris en charge par le gouvernement et ceux parrainés par le secteur privé tout au long de 2016.

Les quelque 10 000 demandes de Syriens qui seront maintenant traitées ne compteront pas dans la limite globale des demandes acceptées, qui demeure en vigueur. La hausse du nombre de Syriens acceptés dépassera donc selon le ministre le nombre maximal de 18 000 réfugiés parrainés par le privé que le Canada prévoyait accueillir.

Le ministère fera par ailleurs de son mieux pour s’assurer que le traitement des dossiers de Syriens ne causera pas davantage de retards pour les réfugiés venant d’ailleurs dans le monde, a aussi indiqué le ministre de l’Immigration, précisant que le Canada dispose en ce moment de plusieurs engagements pluriannuels à l’égard, notamment, des Congolais, des Érythréens et des Colombiens.

La réinstallation des personnes d’autres nationalités désignées par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés et par des répondants du secteur privé au Canada se poursuivra donc également indiquait aussi hier John McCallum.

En résumé, le plan cette année, a expliqué le ministre, consiste à réinstaller jusqu’à 44 800 réfugiés, dont la majorité seront des Syriens, ce qui représente finalement le triple du nombre de réfugiés que le Canada a réinstallés au cours des dernières années.

Les commentaires sont fermés.