Yémen: raids de la coalition contre Al-Qaïda, des dizaines de morts et blessés

Un Yémenite inspecte les décombres après une frappe aérienne de la coalition militaire arabe conduite par l'Arabie saoudite à Sanaa, le 14 février 2016. (AFP/Archives/MOHAMMED HUWAIS)
Temps de lecture estimé : 1 minute
Un Yémenite inspecte les décombres après une frappe aérienne de la coalition militaire arabe conduite par l'Arabie saoudite à Sanaa, le 14 février 2016. (AFP/Archives/MOHAMMED HUWAIS)
Un Yémenite inspecte les décombres après une frappe aérienne de la coalition militaire arabe conduite par l’Arabie saoudite à Sanaa, le 14 février 2016. (AFP/Archives/MOHAMMED HUWAIS)

La coalition militaire arabe conduite par l’Arabie saoudite qui intervient au Yémen en soutien au gouvernement a mené mardi des raids aériens sur un camp d’entraînement d’Al-Qaïda, faisant des dizaines de morts et blessés, selon des responsables gouvernementaux.

« Un raid aérien de la coalition arabe a visé un camp d’entraînement d’Al-Qaïda, faisant des dizaines de morts et de blessés » à Hajr, à l’ouest de Moukalla, chef-lieu de la province du Hadramout que le groupe extrémiste a conquis en avril 2015.

Des sources tribales dans la région ont indiqué à l’AFP qu’une série de frappes avait touché le camp d’entraînement et que des djihadistes blessés avaient été hospitalisés à Moukalla.

Des dizaines de membres d’Al-Qaïda se sont précipités vers l’hôpital de la ville pour donner leur sang afin de soigner les blessés, ont indiqué des habitants.

La coalition arabe intervient au Yémen depuis mars 2015 pour soutenir le gouvernement de ce pays contre des rebelles Houthis qui ont conquis de vastes pans du territoire.

Cette guerre a favorisé l’expansion des mouvements djihadistes comme Al-Qaïda et le groupe Etat islamique (EI).

La coalition arabe a commencé à viser les jihadistes pour la première fois la semaine dernière dans la deuxième ville du pays, Aden (sud).