Le Canada redevient canadien: retour de la feuille d’érable sur l’uniforme des généraux de l’Armée

0
Les insignes des généraux de l'Armée canadienne avec la feuille d'érable. (MDN)
Les insignes des généraux de l’Armée canadienne avec la feuille d’érable. (MDN)

Finis les « losanges » britanniques pour les généraux de l’Armée canadienne, le lieutenant-général Marquis Hainse, commandant de l’Armée, et l’adjudant-chef Alain Guimond, sergent-major, annoncent officiellement et fièrement les changements aux insignes de grade des officiers généraux, dont le retour de la feuille d’érable.

Sur les d'un général de l'Armée britannique. (Wikipédia)
Les épaulettes de l’Armée britannique. (Wikipédia)
Près de trois ans après que le gouvernement conservateur a ordonné aux généraux de l’Armée canadienne d’abandonner les insignes de feuille d’érable pour les « pips », les losanges de type britannique, l’armée revient sur cette décision controversée.

Le changement s’inscrivait dans la volonté des conservateurs de revenir à la tradition britannique. En 2011 la désignation «royale» avait d’ailleurs été restaurée pour la Marine et de l’Aviation dans 2011- en parfaite contradiction avec les décisions il y a 45 ans du gouvernement de Pierre Elliot Trudeau, le père de l’actuel premier ministre Justin Trudeau, d’unifier les forces de l’armée, de la marine et de l’aviation.

La même année, le gouvernement conservateur avait aussi ordonné à ses ambassades d’afficher un portrait de la reine Élisabeth II, dans une tentative de susciter davantage de respect pour la monarchie au sein des institutions fédérales, mais s’étaient attirés des critiques pour ce que certains avaient décrié comme une forme de colonialisme.

Dans le monde militaire, si la décision des conservateurs de redonner une identité propre aux trois branches des Forces armées canadiennes et de revenir aux insignes et à la terminologie militaire « britannique » avait été bien accueillie par plusieurs, notamment les monarchistes et certains anciens combattants, la décision d’Ottawa en 2013 d’abandonner la feuille d’érable n’avait, elle, pas fait que des heureux.

Le remplacement de la feuille d’érable, symbole canadien par excellence, sur les uniformes des officiers de plus haut rang est «au delà de tout ce qu’on peut imaginer», avait déclaré à l’époque David Zimmerman, un historien militaire de l’Université de Victoria, qui avait même qualifié ce changement de « bizarre ».

Les conservateurs avaient également ordonné la suppression des galons d’or sur les poignets des tunique des officiers. Aujourd’hui, l’armée renverse également cette décision et les galons redeviendront tels qu’ils étaient avant 2013.

« L’Armée canadienne, sous l’évolution des changements apportés nouveaux insignes de grade de l’Armée, change ceux des officiers généraux. Ce changement intégrera les feuilles d’érables aux insignes de grade des officiers généraux en hommage à notre identité canadienne, dans le respect notre patrimoine militaire », annonce aujourd’hui l’Armée canadienne.

La présente transition fait partie de l’évolution des insignes de grade de l’Armée canadienne, qui mettra davantage l’accent sur le symbole qu’est la feuille d’érable. Cette transition est faite en prévision des importantes célébrations entourant l’anniversaire de la bataille de la crête de Vimy et le 150e anniversaire du Canada en 2017.

« Nous sommes fiers de faire l’annonce de ce changement. Il s’agit d’une évolution de l’image de l’identité historique de l’Armée canadienne et d’un renforcement du lien qui existe entre les militaires d’aujourd’hui, les anciens combattants de la guerre froide présents durant la période d’unification et les braves générations antérieures de héros des deux guerres mondiales. », a déclare à ce propos le lieutenant-général Marquis Hainse, commandant de l’Armée canadienne.

Ce changement aux insignes de grade touchera seulement les plus hauts dirigeants de l’Armée canadienne. Présentement, il y a 56 officiers généraux de l’Armée canadienne. Mais « Je ressens une grande fierté, comme militaire d’expérience de l’Armée canadienne et représentant des militaires du rang canadiens, de voir associé le symbole canadien qu’est la feuille d’érable aux grades les plus élevés de l’Armée canadienne. », a fait savoir l’Adjudant-chef Alain Guimond, sergent-major de l’Armée canadienne.

« Cette transition permettra d’harmoniser les insignes d’épaule des officiers généraux de l’Armée canadienne à ceux des officiers généraux de la Marine royale canadienne et de l’Aviation royale canadienne [ qui portait encore la feuille d’érable] et réduira les possibilités de confusion pour les Canadiens et nos alliés internationaux », explique également l’Armée.

Insignes des officiers généraux des trois branches des Forces canadiennes. (MDN)
Insignes des officiers généraux des trois branches des Forces canadiennes. (MDN)

Les officiers généraux de l’Armée, titulaires des grades officiers les plus élevés de la hiérarchie, continueront toutefois de porter les hausse-cols traditionnels qui avaient fait leur retour sous les conservateurs, « un symbole important de l’identité historique de l’Armée canadienne », indique le communiqué de l’Armée annonçant le retour de la feuille d’érable.

Avec cette annonce, aujourd’hui, du retour le la feuille d’érable, le Canada redevient…canadien et le Général Jonathan Vance, chef d’état-major de la Défense, s’est déclaré, pour sa part, « fier d’être le premier officier général à porter le nouvel insigne de grade arborant la feuille d’érable ».

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.