Le conflit en Ukraine au menu du G7, assure Tokyo

0
Shinzo Abe répond aux questions des journalistes, le 14 août 2015 à Tokyo. (Toru Yamanaka/AFP)
Shinzo Abe répond aux questions des journalistes, le 14 août 2015 à Tokyo. (Toru Yamanaka/AFP)

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a assuré mercredi au président ukrainien Petro Porochenko que la question ukrainienne serait abordée lors du sommet du G7 organisé le mois prochain au Japon.

« La question ukrainienne reste parmi les sujets importants aux yeux de la communauté internationale », a déclaré Shinzo Abe, en présence du président ukrainien en visite au Japon.

« Le Japon prend cette question très au sérieux et nous comptons en discuter lors du sommet du G7 le mois prochain », a-t-il ajouté.

Les chefs d’Etat et de gouvernement des sept puissances occidentales (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni) se retrouvent pour le sommet annuel du G7 fin mai à Ise-Shima, une petite ville du centre de l’archipel.

Les ministres des Affaires étrangères des sept puissances doivent se retrouver à Hiroshima pour deux jours dès dimanche pour préparer ce Sommet.

« Nous sommes tous d’avis que les changements de frontière par la force sont intolérables », a déclaré le président ukrainien qui faisait référence à la Russie.

L’Ukraine est en proie à un conflit avec Moscou après l’annexion en 2014 de la Crimée et en raison du soutien russe officieux aux séparatistes dans l’est du pays.

Moscou, qui avait rejoint le groupe devenu G8, avait été évincé à la suite de l’annexion de cette région ukrainienne.

Plus tôt mercredi, la Russie a annoncé que son chef de la diplomatie Sergueï Lavrov rencontrerait son homologue japonais le 15 avril à Tokyo pour préparer une rencontre entre Vladimir Poutine et Shinzo Abe.

Tout en soutenant l’Ukraine, le Japon tente d’améliorer ses relations avec la Russie, empoisonnées depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale par la querelle autour des îles Kouriles revendiquées par Tokyo.

Les commentaires sont fermés.