Visite de Stéphane Dion en Birmanie après un demi-siècle de régime militaire

0
L'opposante Aung San Suu Kyi à Kawhmu dans la banlieue de Rangun en Birmanie, le 24 octobre 2015. (AFP/Archives/Romeo Gacad)
Aung San Suu Kyi à Kawhmu dans la banlieue de Rangun en Birmanie, le 24 octobre 2015. (AFP/Archives/Romeo Gacad)

Le ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion, a effectué une visite en Birmanie du 6 au 8 avril 2016, alors qu’un nouveau gouvernement démocratique accédait au pouvoir pour la toute première fois en dans ce pays depuis plus d’un demi-siècle.

Le ministre Dion a eu à cette occasion des entretiens avec le nouveau président, M. Htin Kyaw, et la ministre birmane des Affaires étrangères, ministre de l’Éducation, ministre de l’Électricité et de l’Énergie, et ministre du cabinet du président, Mme Aung San Suu Kyi.

Il a pu discuter des changements récents en Birmanie et des moyens par lesquels le Canada peut continuer de soutenir le programme de réformes de ce pays dans un large éventail de secteurs.

Le ministre Dion a aussi rencontré d’autres dirigeants du parlement nouvellement élu, ainsi que des représentants de la société civile, y compris un historien renommé et fondateur de l’organisme Yangon Heritage Trust, M. Thant Myint-U.

Le chef de la diplomatie canadienne a également visité des sites et des monuments importants sur les plans culturel, patrimonial et religieux, comme la célèbre pagode Shwedagon et rencontré le personnel de la première ambassade du Canada à Yangon, qui a ouvert ses portes en août 2014.

Les faits en bref

En 2010, la Birmanie a mis en œuvre un vaste programme de réformes. La coopération bilatérale avec le Canada s’est depuis élargie considérablement dans tous les domaines, que ce soit le commerce, le développement, la sécurité, les droits de la personne ou encore la bonne gouvernance, indique le ministère canadien des Affaires étrangères.

Ces dernières années, les échanges commerciaux entre la Birmanie et le Canada ont connu une croissance rapide. En 2015, leur valeur était estimée à 51,27 millions de dollars.

Le Canada a envoyé sept équipes d’observateurs électoraux en Birmanie lors des élections nationales historiques du 8 novembre 2015.
En 2015, le Canada a apporté une aide humanitaire de 2 millions de dollars pour remédier aux conséquences des graves inondations provoquées par les pluies de la mousson et le cyclone Komen.

Les commentaires sont fermés.