Les États-Unis lancent un grand exercice antimines au Moyen-Orient

0
Les États-Unis ont lancé lundi 4 avril 2016 le plus grand exercice antimines au Moyen-Orient, l'International Mine Countermeasures Exercise (IMCMEX), organisé et dirigé par le Commandement central des forces navales américaines basé à Bahreïn.(U.S. Navy)
Les États-Unis ont lancé lundi 4 avril 2016 le plus grand exercice antimines au Moyen-Orient, l’International Mine Countermeasures Exercise (IMCMEX), organisé et dirigé par le Commandement central des forces navales américaines basé à Bahreïn.(U.S. Navy)

La US Navy a annoncé lundi le coup d’envoi du plus grand exercice maritime antimines au monde au cours duquel s’entraîneront jusqu’au 26 avril au Moyen-Orient des militaires de trente pays, dont une vingtaine de membres la Marine royale canadienne.

L’International Mine Countermeasures Exercise (IMCMEX) est organisé et dirigé par le Commandement central des forces navales américaines basé à Bahreïn.

« Les nations participantes sont unies par un dénominateur commun: la nécessité de protéger la libre circulation du commerce d’une série de menaces maritimes, telles que la piraterie, le terrorisme et les mines », a déclaré le vice-amiral Kevin Donegan, selon un communiqué du Navcent, le Commandement central des forces navales américaines.

«Les nations participantes sont unis par un dénominateur commun – la nécessité de protéger la libre circulation du commerce à partir d’un éventail de menaces maritimes, y compris la piraterie, le terrorisme et les mines», a déclaré le vice-amiral Kevin Donegan, commandant, US Naval Forces Central Command.. « Cette région offre une occasion de formation solide pour les nations dans le monde entier étant donné que trois des six principaux goulots d’étranglement maritimes dans le monde sont ici: le canal de Suez, le détroit de Bab Al-Mandeb et le détroit d’Ormuz.

Le nouveau navire de transport rapide de troupes USNS Choctaw County. (U.S. Navy)
Le nouveau navire de transport rapide de troupes USNS Choctaw County. (U.S. Navy)
« Près de 20 pour cent du pétrole du monde transite par le détroit d’Ormuz chaque jour. Imaginez l’impact sur l’économie mondiale si tout à coup que le pétrole cessait de couler à cause de restrictions des voies maritimes. Cette région est évidemment importante pour le monde entier », a souligné le vice-amiral américain.

IMCMEX se concentre sur la sécurité maritime à partir du port d’origine jusqu’au port d’arrivée et, tout au long de cet exercice, les participants auront l’occasion de s’entraîner à exécuter un large éventail d’opérations défensives destinées à protéger le commerce international, soit la lutte contre les mines, les opérations de sécurité maritime et la protection des infrastructures maritimes.

Le seul navire de la marine américaine équipé d’un système d’arme laser opérationnel, le USS Ponce. (Stars and Stripes)[/caption]« Cet exercice est aussi une excellente occasion pour nous de construire la compétence et de tester les dernières technologies disponibles pour assurer les que les routes maritimes mondiales restent ouvertes et sécurisée», a indiqué le vice-amiral Donegan. « Il nous permet également de travailler avec nos partenaires pour renforcer le respect des règles internationales et des normes de comportement acceptées attendus des marins professionnels.

Le seul navire de la marine américaine équipé d'un système d'arme laser opérationnel, le USS Ponce. (Stars and Stripes)
Le seul navire de la marine américaine équipé d’un système d’arme laser opérationnel, le USS Ponce. (Stars and Stripes)
« IMCMEX démontre la capacité et la coopération de la communauté internationale et ne porte pas sur une nation ou d’un groupe », a déclaré pour sa part le Commodore William Warrender, de la Royal Navy, commandant adjoint et chef de l’exercice. «Notre objectif pour IMCMEX 16 est d’effectuer des exercices avec nos pays partenaires qui nous permettent de continuer à développer notre interopérabilité et la capacité de nous assurer que nous sommes prêts à relever les défis potentiels, maintenant et dans l’avenir. »

« Si toutes les nations suivaient ces pratiques établies, le résultat serait un patrimoine mondial maritime sûr et stable et la libre circulation des marchandises pour le bénéfice de l’économie mondiale », de conclure le commandant du U.S. naval Forces Central Command.

IMCMEX commence par un symposium à Bahreïn sur la protection des infrastructures maritimes réunissant des gouvernements, des militaires et de l’industrie pour discuter de la façon de fournir le meilleur fondement de la sécurité, un fondement qui doit prendre en charge un accès illimité à l’infrastructure maritime vitale qui est essentiel pour les économies régionales et mondiales.

IMCMEX fera également la démonstration de nouvelles technologies, et on pourra y voir à l’oeuvre des véhicules sous-marins sans pilote, et le seul navire de la marine américaine équipé d’un système d’arme laser opérationnel, le USS Ponce.

Les commentaires sont fermés.