Mourir lors d’une «trêve», encore plus absurde: des dizaines de morts et blessés à Alep (VIDÉO)

0

بالصوت والصورة شهداء وجرحى بينهم نساء وأطفال في قصف من فصائل اسلامية ومقاتلة على حي الشيخ مقصود بمدينة حلب

Posté par ‎المرصد السوري‎ sur mardi 5 avril 2016

AVERTISSEMENT: images crues. (Vidéo tirée de la page Facebook de l’OSDH)

Dix-huit civils, dont une femme enceinte et trois enfants, ont été tués dans un bombardement rebelle sur un quartier kurde de la ville d’Alep, dans le nord de la Syrie, a indiqué mercredi l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Cette attaque survenue mardi a également blessé 70 personnes dont 30 enfants, a précisé l’OSDH, ajoutant qu’elle violait l’accord de cessation des hostilités entré en vigueur le 27 février.

« Un bombardement majeur a fait 18 morts parmi les civils mardi, dont trois enfants, une femme enceinte et une dame âgée », a indiqué l’Observatoire. « Il s’agit d’une violation très claire du cessez le feu », a déclaré son directeur, Rami Abdel Rahmane.

L’attaque visait le quartier à majorité kurde de Cheikh Maksoud, où quelque 50.000 habitants sont pris au piège entre les quartiers contrôlés par le régime et les zones des rebelles.

Les rebelles, dont le groupe islamiste Ahrar al-Sham, allié à Al-Qaïda en Syrie, ont poursuivi mercredi leur bombardement de Cheikh Maksoud qui surplombe les zones du régime, a fait savoir l’OSDH.

Selon M. Abdel Rahmane, les rebelles tentent de prendre le contrôle du quartier car il leur permettrait d’avoir « une rampe de lancement pour les attaques » sur les forces gouvernementales.

La ville d’Alep, ancienne capitale économique de la Syrie, est divisée depuis 2012 entre quartiers rebelles et zones détenues par les forces du régime de Bachar al-Assad.

Les Kurdes, qui représentent environ 15% de la population syrienne, ont tenté d’éviter la confrontation avec les deux parties depuis le début du conflit en 2011. Mais la montée en puissance du groupe Etat islamique, qui s’est emparé de larges pans de territoire, les a conduits a combattre les djihadistes dans certaines régions.

Le conflit syrien a fait plus de 270.000 morts et plusieurs millions de déplacés depuis 2011.

Les commentaires sont fermés.