Nouvelles installations de maintenance des chars de combat Leopard II à Gagetown

0
Cérémonie d’inauguration des nouvelles installations de maintenance des chars de combat principaux Leopard II à la Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown, à Oromocto (Nouveau-Brunswick). (Stephanie MacGillivray, École de la tactique, Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown)
Cérémonie d’inauguration des nouvelles installations de maintenance des chars de combat principaux Leopard II à la Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown, à Oromocto (Nouveau-Brunswick). (Stephanie MacGillivray, École de la tactique, Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown)

Les nouvelles installations de maintenance des chars de combat principaux Leopard II ont officiellement été ouvertes à la Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown, annonce aujourd’hui l’Armée canadienne.

Il s’agit d’un bâtiment de maintenance et d’entreposage sur un étage d’une superficie de 1740 m². Deux des baies de maintenance serviront à la rotation de la tourelle alors que l’entretien courant s’effectuera dans la troisième baie.

Colonel Daniel MacIsaac, coupe le ruban rouge de la Cérémonie d’inauguration des nouvelles installations de maintenance des chars de combat principaux Leopard II à la Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown, à Oromocto (Nouveau-Brunswick). (Stephanie MacGillivray, École de la tactique, Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown)
Le Colonel Daniel MacIsaac coupe le ruban rouge de la Cérémonie d’inauguration des nouvelles installations de maintenance des chars de combat principaux Leopard II à la Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown, à Oromocto (Nouveau-Brunswick). (Stephanie MacGillivray, École de la tactique, Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown)
Le nouveau bâtiment consiste d’espaces de bureaux ouverts et fermés, d’une salle de conférence, de toilettes, de trois baies de maintenance, d’un local d’entreposage du bloc d’alimentation, d’une salle d’entreposage pour les moteurs et les ensembles principaux ainsi que d’un local d’entreposage pour les produits pétroliers, les huiles et les lubrifiants.

En outre, précise le communiqué de la Défense nationale qui annonce les nouvelles installations, le bâtiment a été conçu en fonction des normes Green Globes et son efficacité énergétique a été accrue par l’installation d’appareils d’éclairage, de lampes et de ballasts écoénergétiques, de commandes d’éclairage, de systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation écoénergétiques, de chaudières à haute efficacité, de systèmes d’alimentation en eau chaude écoénergétiques et de systèmes immotiques.

En plus de la construction des nouvelles installations de maintenance des chars de combat principaux Leopard II, souligne également le ministère de la Défense, le bâtiment existant a fait l’objet de travaux de modernisation. Les dalles de béton des huit baies de maintenance du bâtiment existant ont été réparées en vue de supporter les charges concentrées des Leopard II sur béquilles de cric. Les systèmes de ventilation ainsi que les systèmes mécaniques et électriques ont aussi été modernisés.

Le Léopard II

L'équipage de char Leopard II fait feu, à Gagetown, le 23 octobre 2014. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
L’équipage de char Leopard II fait feu, à Gagetown, le 23 octobre 2014. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Le char de combat principal et sa capacité de tir direct protégé par un blindage lourd continue d’être pertinent sur le champ de bataille moderne. Le char Leopard II s’est avéré être un moyen de dissuasion à des attaques et a permis aux soldats canadiens de traverser en sécurité des terrains impraticables pour des véhicules sur roues. Les chars peuvent aussi fournir à nos troupes une capacité de tir direct afin de détruire les obstacles et protéger les vies de nos soldats en leur offrant une protection de haut niveau. Le char Leopard II est un élément clé de l’arsenal de combat des Forces armées canadiennes.

« Les chars de combat Leopard II sont importants pour les Forces armées canadiennes et ces nouvelles installations aideront à ce que l’équipement que nos soldats utilisent quotidiennement demeure sûr et efficace. En effet, les installations contribueront à la disponibilité opérationnelle à l’échelle nationale ainsi qu’aux opérations à l’étranger. », a rappelé pour sa part le ministre de la Défense, Harjit Sajann.

Les commentaires sont fermés.