15h52 (HNE) Chérif Chekatt, l’auteur de l’attentat de mardi contre le marché de Noël à Strasbourg, a été tué par la police jeudi soir dans le quartier Neudorf, a-t-on appris de source proche du dossier.

16h57 (HNE) Le groupe armé État islamique revendique l’attentat de Strasbourg via l’agence Amaq et qualifie son auteur, Cherif Chekatt, de “soldat de l’Etat Islamique”

Op IMPACT: la mission continue, la Force opérationnelle aérienne accueille son nouveau commandant

0
Le colonel Jason Major, nouveau commandant de la Force opérationnelle aérienne en Irak s’adresse au personnel de la Force opérationnelle interarmées en Irak et de la FOAI le 8 avril 2016, peu de temps après avoir pris la relève du commandant sortant de la FOAI, le colonel Shayne Elder. (Op Impact/MDN)
Le colonel Jason Major, nouveau commandant de la Force opérationnelle aérienne en Irak s’adresse au personnel de la Force opérationnelle interarmées en Irak et de la FOAI le 8 avril 2016, peu de temps après avoir pris la relève du commandant sortant de la FOAI, le colonel Shayne Elder. (Op Impact/MDN)

Le 8 avril, La Force opérationnelle aérienne en Irak, toujours présente avec l’avion ravitailleur CC150T Polaris et les deux avions de reconnaissance CP140 Aurora, a accueilli son nouveau commandant, le colonel Jason Major.

Le colonel Jason Major a en effet succédé au colonel Shayne Elder à titre de commandant de la Force opérationnelle aérienne en Irak (FOA-I) à l’occasion d’une cérémonie de passation de commandement qui a eu lieu sur le terrain sableux et venteux du Camp Canada au Koweït, où se trouve la Force opérationnelle interarmées en Irak, le quartier général supérieur de la FOA-I.

Le brigadier-général James Irvine, commandant de la Force opérationnelle interarmées en Irak, a présidé la cérémonie de passation de commandement.

« Je tiens à remercier le colonel Elder pour son leadership exceptionnel de la Force opérationnelle aérienne », a déclaré le brigadier-général Irvine. « Au cours des six derniers mois, il a dirigé son équipe avec soin et engagement. Je le félicite pour avoir grandement contribué à accroître la visibilité de la puissance aérienne canadienne au sein de la coalition. Je souhaite également la bienvenue au colonel Major parmi nous à titre de nouveau commandant de la Force opérationnelle aérienne en Irak. Je connais le colonel Major et je travaille à ses côtés depuis plus d’une décennie. Il est un expert en matière de puissance aérienne et un cadre supérieur d’expérience. Il saura diriger la Force opérationnelle aérienne avec distinction. »

Le colonel Major s’est joint aux Forces canadiennes en 1990. Avant de prendre le commandement de la FOA-I, il était l’officier responsable de l’Élément de coordination de la composante aérienne (Atlantique). Il a accumulé plus de 5 000 heures de vol militaire et acquis de l’expérience de combat en Irak, en Lybie et en Afghanistan.

« J’ai hâte de relever les défis associés au commandement d’une force opérationnelle aérienne expéditionnaire aux côtés de nos partenaires de la coalition, » déclare le colonel Major. « Les troupes qui ont défilé aujourd’hui, des équipages aux spécialistes de l’entretien et autres membres du personnel de soutien, sont efficaces et représentent certains des meilleurs aviateurs que l’Aviation royale canadienne a dans ses rangs. »

Le colonel Elder était commandant de la FOA-I depuis le 19 octobre 2015. Dans ce rôle, le colonel Elder a dirigé la force opérationnelle pendant l’exécution réussie des opérations des CF‑18 Hornet pour arrêter et affaiblir le groupe armé État islamique en Irak et au Levant (groupe EIIL). Il a également dirigé son équipe pendant les missions de collecte de renseignements, de surveillance et de reconnaissance du CP-140 Aurora et les opérations de ravitaillement du CC‑150 Polaris.

La mission continue

L'avion de surveillance et de patrouille à long rayon d'action canadien CP-140 Aurora (MDN)
L’avion de surveillance et de patrouille à long rayon d’action canadien CP-140 Aurora (MDN)
Conformément aux instructions du gouvernement du Canada, les Forces armées canadiennes (FAC) ont mis fin aux frappes aériennes conduites par les CF18 Hornet en Irak et Syria le 15 février 2016, mais l’engagement militaire en Irak et en Syrie sous l’opération IMPACT est quand même prolongé jusqu’au 31 mars 2017.

Le CC150 Polaris et les aéronefs CP140 Aurora poursuivent les missions de ravitaillement en vol, pour le Polaris, et les missions de renseignement, de surveillance et de reconnaissance en appui aux opérations aériennes de la coalition, pour l’Aurora.

Donc, même si certains montrent moins d’intérêt pour la mission depuis le retrait des chasseurs CF-18 Hornet, celle-ci n’en continue pas moins, apportant une contribution essentielle à la lutte de la coalition contre le groupe armé État islamique alors que les capacités des CP-140 Aurora sont sans aucun doute appréciées à l’heure où l’importance les activités de surveillance et de reconnaissance est de plus en plus manifeste.

L’idée maîtresse du recentrage de la mission canadienne était d’apporter ce que le Canada a de meilleur, ce dans quoi il excelle.

En date du 4 avril 2016, la Force opérationnelle aérienne en Irak avait effectué 2 243 sorties aériennes, si on inclut les 1378 sorties effectuées par les CF18 Hornet entre le 30 octobre 2014 et le 15 février 2016 et qu se sont retirés depuis.

De ces missions, les aéronefs CP140 Aurora ont effectué 448 missions de reconnaissance, alors que l’appareil de ravitaillement aérien CC150T Polaris a, lui effectué 417 sorties, acheminant environ 24 548 000 livres de carburant aux aéronefs de la coalition.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.