Premier tir d’essai de missiles surface-surface de la Marine Royale canadienne

0
Tir d’un missile surface-surface Harpoon Block II depuis le NCSM Vancouver sur des cibles à terre pendant JoLTEX 16, exercice interarmées d’entraînement près des côtes, auquel la Marine royale canadienne (MRC) a récemment participé dans un polygone de tir de missiles de la marine américaine au large de la côte californienne. (Matelot de première classe Sergej Krivenko, NCSM Vancouver)
Tir d’un missile surface-surface Harpoon Block II depuis le NCSM Vancouver sur des cibles à terre pendant JoLTEX 16, exercice interarmées d’entraînement près des côtes, auquel la Marine royale canadienne (MRC) a récemment participé dans un polygone de tir de missiles de la marine américaine au large de la côte californienne. (Matelot de première classe Sergej Krivenko, NCSM Vancouver)

Le NCSM Vancouver est entré dans l’histoire dernièrement en devenant la première frégate canadienne modernisée à effectuer avec succès des tirs d’essai de missiles surface-surface, de type Harpoon Block II, sur des cibles situées à terre.

C’est la première fois dans l’histoire, rapporte le Quartier général des Forces maritimes du Pacifique, que la Marine royale canadienne (MRC) s’entraîne à tirer des missiles surface-surface. Les tirs ont été exécutés pendant un exercice interarmées d’entraînement près des côtes (JoLTEX.)

JoLTEX 16 est un exercice d’entraînement auquel la MRC a participé récemment dans un polygone de tir de missiles de la marine américaine situé au large de la côte californienne. L’exercice s’est déroulé du 30 mars au 1er avril 2016.

« La réussite de ces tirs d’essai témoigne du professionnalisme des marins du NCSM Vancouver et inaugure le renouvellement d’une capacité pour la Marine royale canadienne. C’est le résultat d’années de travail et d’innovation, et nos marins ont désormais une raison de plus d’être fiers. Le succès de JoLTEX 16 démontre clairement que la Marine est résolue à se doter de moyens maritimes modernes, souples et aptes au combat, qui peuvent non seulement mener des opérations en mer et sous l’eau — mais aussi attaquer désormais des objectifs sur terre. », a déclaré le Commodore Jeff Zwick, commandant de la Flotte canadienne du Pacifique

« C’est un matin mémorable pour la Marine. Le travail assidu des dernières années s’est finalement concrétisé pour produire une nouvelle capacité à l’appui d’une mission élargie pour les FAC », a ajouté pour sa part le Capitaine de vaisseau Darren Garnier, commandant du Centre de guerre navale des Forces canadiennes.

« L’exécution réussie de JoLTEX 16 a été possible grâce à la collaboration de la MRC, des forces spéciales, du groupe du matériel, et de nos équipes d’évaluation », a poursuivi le commandant du centre de guerre navale. « Elle a permis la réalisation de plusieurs premières pour les Forces armées canadiennes, y compris la production d’un potentiel de combat par la MRC dans un environnement côtier interarmées ».

JoLTEX 16

JoLTEX 16 est l’abréviation de Joint Littoral Training Exercise (exercice interarmées d’entraînement près des côtes). C’est l’exercice auquel la Marine royale canadienne (MRC) a participé récemment dans un polygone de tir de missiles de la marine américaine au large de la côte californienne.

Selon la Marine Royale canadienne, cette démonstration réussie est le point culminant d’années d’un travail innovateur passé à moderniser les navires et les systèmes d’armes de la MRC, une grande partie de cette modernisation se trouvant dans le programme de modernisation des navires de la classe Halifax (MCH).

Le tir réussi des missiles en mode de suppression d’objectifs côtiers se trouve être la première fois que l’on a associé dans ce but des missiles Harpoon Block II aux nouveaux systèmes de gestion du combat qui se trouvent à bord des frégates modernisées de la MRC, souligne le communiqué du Quartier général des Forces maritimes du Pacifique.

Toujours selon la même source, la réussite de l’exercice est une étape très importante vers le rétablissement d’une capacité essentielle de la MRC qui soutiendra les opérations de combat à terre des Forces armées canadiennes et de leurs alliés.

Les commentaires sont fermés.