Séisme en Équateur: le Canada déploie son équipe d’évaluation des catastrophes

0
Un militaire des Forces armées canadiennes se déploie en Équateur pour évaluer les besoins du pays suite au séisme du 16 avril. (@harjitsajjan/Twitter)
Un militaire des Forces armées canadiennes se déploie en Équateur pour évaluer les besoins du pays suite au séisme du 16 avril. (@harjitsajjan/Twitter)

Suite au séisme dévastateur de samedi 16 qui a fait au moins 525 morts et 1.700 disparus en Équateur, le Canada a envoyé plusieurs de ses experts sur place afin d’évaluer les besoins; parmi eux, plusieurs militaires.

Ainsi, l’Équipe canadienne d’évaluation des catastrophes (ECEC) – qui comprend six experts, trois d’Affaires mondiales Canada et trois du ministère de la Défense nationale – s’est posée à Quito dans la nuit de mardi à mercredi. Après avoir rencontré ce mercredi des représentants des autorités locales ainsi que divers partenaires humanitaires déjà sur le terrain, l’équipe devrait se rendre dans les zones affectées jeudi 21 afin d’entreprendre une évaluation rapide des besoins humanitaires des personnes affectées. Les experts formuleront des recommandations initiales sur la façon dont le Canada peut aider les personnes dans le besoin. Leurs recommandations sont attendues dans les prochains jours.

Bien que menée par Affaires mondiales, les représentants militaires membres de l’ECEC font partie intégrante de l’équipe et sont en mesure de formuler des recommandations quant à l’utilisation des Forces armées canadiennes en cas de désastre naturel à l’étranger – l’utilisation des Forces fait partie des diverses options que le Canada peut considérer en réponse à une catastrophe naturelle, mais l’emploi d’une force militaire dans de pareils cas est généralement le dernier recours.

Si les évaluations font état de la nécessité de déployer des militaires, alors c’est l’Équipe d’intervention en cas de catastrophe (EICC) qui sera amené à se rendre sur place, comme ce fut le cas après le passage du typhon Haiyan, aux Philippines en 2013 et après un séisme au Népal, en 2014.

Des membres de l’Équipe permanente de déploiement rapide ont également été déployés immédiatement en Équateur pour apporter du soutien à l’ambassade du Canada à Quito et au consulat à Guayaquil.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.