Meurtre suivi d’un suicide: 2 morts sur la base américaine de Lackland, au Texas

0
Texas: 2 morts sur une base de l'armée américaine dans ce qui semble un meurtre suivi d'un suicide à la base aérienne militaire de Lackland. (Compte Twitter/‏@BexarCoSheriff)
Texas: 2 morts sur une base de l’armée américaine dans ce qui semble un meurtre suivi d’un suicide à la base aérienne militaire de Lackland. (Compte Twitter/‏@BexarCoSheriff)

Deux personnes ont perdu la vie sur une base des forces aériennes américaines au Texas, dans ce qui a toutes les apparences d’un meurtre suivi d’un suicide, ont affirmé les autorités.

Le porte-parole du shérif du comté de Bexar, James Keith, a indiqué que les policiers avaient répondu à un appel concernant la présence d’un tireur sur la base San Antonio-Lackland, qui sert de camp d’entraînement à l’armée de l’air.

Nous croyons que le tireur fait partie des deux morts, a déclaré plus tard M. Keith, ajoutant que les membres des forces de l’ordre présents sur les lieux continuaient de passer au peigne fin la base.

«Nous déplorons deux morts à la base aérienne de Lackland, les policiers sont encore à l’intérieur du site», a écrit le bureau du shérif local dans un tweet.

Deux personnes ont été tuées aujourd’hui au pavillon Médina de la base San Antonio-Lackland, ont confirmé pour leur part les autorités de la base, précisant qu’il n’y a aucune indication que cela était une attaque terroriste.

MEDIA RELEASE: Two people were killed today at Joint Base San Antonio-Lackland Medina Annex. There are no indications…

Posté par Joint Base San Antonio sur vendredi 8 avril 2016

Les premiers intervenants et les autorités locales pour limiter les conséquences de l’incident et une enquête sur l’incident est actuellement cours.

Les noms des personnes décédées n’a pas encore été révélés, les proches n’ayant pas encore été prévenus.

En novembre 2009 dans la base militaire de Fort Hood, un Américain d’origine palestinienne, psychiatre dans l’armée de terre, avait ouvert le feu, faisant treize morts et une trentaine de blessés.

Les commentaires sont fermés.