Arrestation de marins américains par l’Iran: la US Navy limoge le capitaine de frégate Eric Rasch

0
Photo publiée le 13 janvier 2016 sur le site des Gardiens de la révolution (Sepahnews.com) des marins américains après leur arrestation, assis à même le sol sur des tapis dans une grande pièce. (IRAN'S REVOLUTIONARY GUARDS WEBSITE/AFP/STRINGER)
Photo publiée le 13 janvier 2016 sur le site des Gardiens de la révolution (Sepahnews.com) des marins américains après leur arrestation, assis à même le sol sur des tapis dans une grande pièce. (IRAN’S REVOLUTIONARY GUARDS WEBSITE/AFP/STRINGER)

Le commandant des dix marins américains brièvement détenus par l’Iran en janvier dans le Golfe a été relevé de son commandement, a indiqué jeudi la Marine américaine dans un communiqué.

Le capitaine de frégate Eric Rasch, qui dirigeait l’unité de patrouille côtière et fluviale à laquelle appartenaient les dix marins a « perdu la confiance » de la Marine dans son « aptitude à commander », a indiqué l’US Navy dans un communiqué.

En janvier dernier, à quelques jours de l’entrée en vigueur de l’accord historique sur le nucléaire iranien, les dix marins naviguant sur deux petits bateaux entre le Koweït et Bahreïn étaient entrés apparemment par erreur dans les eaux territoriales de l’île Farsi, appartenant à l’Iran.

Ils avaient été immédiatement interceptés par les Iraniens, puis détenus moins de 24 heures, avant d’être relâchés avec leurs bateaux, des petites navires de 18 mètres légèrement armés.

Selon les militaires américains, l’incident avait été provoqué par la combinaison d’une erreur de navigation et d’un incident mécanique sur l’un des navires américains.

L’officier limogé n’était pas sur les bateaux au moment des faits. Il a été temporairement ré-assigné dans une autre unité, selon la Marine.

Selon un responsable de la défense américain, d’autres personnels de la Marine impliqués dans l’incident ont fait l’objet de sanctions administratives.

Mais il s’est refusé à donner des détails, expliquant que le rapport d’enquête officiel de la Marine n’était pas encore complètement terminé.

Au moment de l’incident, l’administration américaine avait soigneusement évité la surenchère avec l’Iran.

Mais depuis, le ministre américain de la Défense Ashton Carter ne s’est pas privé de critiquer le comportement de Téhéran vis-à-vis de ses marins.

« Le comportement de l’Iran a été scandaleux, non professionnel et non conforme aux lois internationales », avait-il déclaré en mars.

Les médias iraniens — et certains médias américains — avaient diffusé des images humiliantes pour les marins américains, les montrant à genoux sur les bateaux, les mains sur la tête.

Les commentaires sont fermés.