Church parade et changement de commandant au Black Watch (PHOTOS/VIDÉO)

0

Dimanche 1er mai avait lieu sous une pluie légère la traditionnelle «Church parade» du Black Watch (Royal Highland Regiment of Canada), l’illustre régiment montréalais de réserve d’origine écossaise dont le colonel en chef n’est nul autre que Son Altesse Royale le Prince Charles lui-même.

Cette parade marque aussi la fin d’année d’entraînement, de souligner le commandant du Black Watch, le lieutenant-colonel Christopher Phare, pour qui c’était une journée très spéciale et remplie d’une émotion non dissimulée puisqu’il cédait aussi le commandement du régiment et terminait ainsi sa carrière dans la réserve après 31 ans de service.

Le défilé de ce dimanche a également une signification bien particulière pour celui qui a commandé de régiment de 2013 à aujourd’hui.

« Quand j’avais 12 ans, de nous confier le colonel « j’ai vu le Black Watch défiler et j’ai décidé que je voulais être dans les Blackwatch. Je suis alors entré dans les cadets où j’ai passé 6 ans, puis j’ai passé 25 ans la réserve comme officier du régiment ».

« Il y a 31 ans, je voyais pour la première fois défiler le Black Watch et, aujourd’hui, je vais être le leader sur ma dernière parade », ne peut s’empêcher de constater le colonel Phare avec un brin de nostalgie avant d’ajouter qu’il fera toujours dans son cœur partie du régiment et qu’il compte bien l’appuyer d’une autre manière.

Après des années consacrées à la réserve, il y a bien des manières d’aider encore la réserve canadienne, comme instructeurs pour certains des cours d’état-major, note-t-il, mais, chose certaine, le colonel Phare va « continuer de contribuer aux Forces armées canadiennes et au Black Watch tout spécialement » après y avoir vécu ce qu’il a appelé une « expérience incroyable », grâce à tous ces réservistes au service de la communauté qui font du Blackwatch ce qu’il est.

Le nouveau commandant n’est quant à lui pas un inconnu au régiment, qu’il a même déjà commandé auparavant.

Le lieutenant-colonel Thomas MacKay a joint le Black Watch en 1991 alors qu’il était étudiant au Collège Dawson à Montréal. Il suivait les traces de son frère aîné, qui était déjà un officier en service dans le régiment. Le lieutenant-colonel MacKay a complété sa formation d’officier d’infanterie et a servi dans tous les postes de dirigeant au sein du Black Watch.

En janvier 1998, il a commandé un peloton de soldats du Black Watch sur Op RECUPPERATION soutenir la population locale pendant la tempête de verglas. Promu à son grade actuel en avril 2005, le Lieutenant-colonel MacKay a pris le commandement du Black Watch, le 1er mai 2005. Il a commandé le régiment jusqu’en novembre 2009 quand juste avant de démissionner, il a eu l’honneur de commander le régiment lors de la cérémonie où les nouvelles couleurs ont été présentés au régiment par le colonel en chef, Son Altesse Royale le prince Charles, prince de Galles.
 
Depuis lors, le lieutenant-colonel MacKay a été affecté à l’état-major canadien au quartier général de l’Armée en 2009 où il a travaillé sur les questions de planification à long terme pour l’armée de réserve. En octobre 2012, il a été déployé à Kaboul, en Afghanistan où il a commandé quatre équipes de conseillers lors d’une mission de mentorat au quartier général de l’Armée et de la police afghanes.
 
Dans la vie civile, le lieutenant-colonel MacKay a travaillé De 1998 à 2009 dans le secteur des services financiers à Montréal, où il était un négociant en produits financiers dérivés et est finalement devenu chef des opérations et de la conformité pour une petite banque d’investissement.

Il travaille aujourd’hui à temps complet pour l’Armée canadienne.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.