Dans l’Atlantique aussi, l’Armée s’entraîne en cas de catastrophe majeure

0
Le personnel militaires travaille à l'intérieur d'un "abri déployable rapidement déployable" (DRASH) le 7 mai 2016 au Manège militaire Gallipoli, à Corner Brook, Terre-Neuve et Labrador, pour coordonner les troupes à Corner Brook et Woody Point NL dans le cadre de l'Exercice STAGED RESPONSE 2016. (WO Jerry Kean/5 Cdn Div Public Affairs)
Le personnel militaires travaille à l’intérieur d’un « abri déployable rapidement déployable » (DRASH) le 7 mai 2016 au Manège militaire Gallipoli, à Corner Brook, Terre-Neuve et Labrador, pour coordonner les troupes à Corner Brook et Woody Point NL dans le cadre de l’Exercice STAGED RESPONSE 2016. (WO Jerry Kean/5 Cdn Div Public Affairs)

Pendant que leurs camarades dans l’Ouest canadien combattent les feux gigantesques qui dévastent la région de Fort-McMurray, environ 190 soldats de l’Armée canadienne, des réservistes pour la plupart, s’entraînent pour être capable de répondre à une catastrophe majeure dans la région atlantique, assurant ainsi que, où que se produisent la catastrophe, les Forces armées canadiennes seront en mesure d’appuyer les autorités civiles.

Les soldats participent à un exercice qui mettra à l’épreuve leur disponibilité opérationnelle lorsqu’il s’agit de mener des opérations à l’échelle nationale. L’exercice annuel STAGED RESPONSE de l’Armée canadienne se déroulera du 6 au 8 mai 2016, dans plusieurs régions du Canada atlantique.

STAGED RESPONSE 2016, explique l’Armée canadienne, est un exercice de poste de commandement dirigé par la 5e Division du Canada qui sera axé sur les défis que doivent relever les soldats quand ils se trouvent en situation de catastrophe majeure pouvant se produire dans la région. L’entraînement vise à mettre le leadership au défi, de même qu’à améliorer le travail d’équipe et la capacité intellectuelle des groupes‑bataillons territoriaux de la 5e Division du Canada – des groupes clés pouvant être déployés pour appuyer les autorités civiles en cas d’urgence.

La capacité d’employer les forces militaires pour intervenir en cas d’urgence majeure au Canada demeure un élément essentiel de la Stratégie de défense Le Canada d’abord, souligne l’Armée. L’exercice STAGED RESPONSE 2016 offre donc un lieu où les soldats peuvent s’entraîner, dans le cadre de simulations réalistes et contemporaines, à intervenir en cas de catastrophes ou d’urgences où l’Armée canadienne doit appuyer les autorités civiles et les autres ministères.

« Les Forces armées canadiennes se tiennent prêtes à venir en aide aux autorités civiles en cas de crise au Canada, notamment les catastrophes naturelles, et ce, à tout moment et en tout lieu. Comme nous le savons tous, les urgences et catastrophes naturelles majeures peuvent survenir n’importe quand, à très court préavis ou sans avertissement. C’est pourquoi nous créons des opportunités comme l’exercice STAGED RESPONSE afin de nous donner la chance de mettre à l’épreuve notre capacité d’intervenir le plus rapidement possible en cas de crise. », a déclaré le brigadier-général C.J. Turenne, Commandant, 5e Division du Canada

L’exercice vise essentiellement, précise l’Armée canadienne, à entraîner des réservistes des 36e et 37e Groupes-brigades du Canada dans le cadre du processus de mise sur pied de la force, incluant la constitution de groupes-bataillons territoriaux, la procédure de combat, l’entraînement opérationnel, le déploiement et la planification requise au début des missions assignées.

Les commentaires sont fermés.