Décès d’un membre des Forces armées canadiennes à Gagetown

0
La base des Forces canadiennes Gagetown, au Nouveau-Brunswick. (page Facebook de la 5e Division du Canada)
La base des Forces canadiennes Gagetown, au Nouveau-Brunswick. (5e Division du Canada/Facebook)

Nouvelle perte pour les membres des Forces armées canadiennes, avec le décès soudain d’un des leurs durant un entraînement physique.

Le soldat décédé est le caporal Christopher Webster, de l’Escadron des transmissions du Groupe de soutien de la 5e Division du Canada. Le caporal Webster s’était enrôlé dans les Forces armées canadiennes en 2009, au sein de la Force régulière. Il servait à titre de spécialiste des systèmes de communications et d’information de l’Armée (technologue en systèmes d’information).

Le soldat de l’Escadron des transmissions du Groupe de soutien de la 5e Division du Canada s’est effondré pendant un entraînement physique mardi 24 mai aux environs de 7h30, alors qu’il courait au Hazen Park d’Oromocto, à l’extérieur de la Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown.

Des tentatives de réanimations cardiorespiratoires ont été données sur place, puis le militaire âgé de 33 ans a été transporté à l’hôpital public d’Oromocto, où son décès a été constaté.

« Le caporal Christopher Webster était un soldat, un conjoint et un père dévoué. Sa confiance et son caractère étaient une source d’inspiration pour tous ceux qui l’ont côtoyé. Il était talentueux et dévoué dans son rôle de signaleur, mais l’attachement qu’il éprouvait à l’endroit de ses enfants éclipsait tout le reste. Il manquera beaucoup à sa famille immédiate et à sa grande famille militaire », a déclaré pour sa part le commandant du Groupe de soutien de la 5e Division du Canada, Daniel MasIsaac.

Cet incident n’est pas survenu sur la propriété du Ministère de la Défense nationale et c’est la Gendarmerie royale du Canada (GRC) qui était sur l’affaire, mais selon la gendarme Jullie Rogers-Marsh, de la GRC du Nouveau-Brunswick, comme il ne s’agit pas d’une mort suspecte (mais plutôt d’une «mort subite sans aucun élément suspect») il n’y aura pas d’enquête criminelle de leur part. Le coroner en mènera cependant une, mais dans une perspective de prévention.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.