Identification des restes humains d’un soldat canadien de la Seconde Guerre mondiale

0

Le ministère de la Défense nationale (MDN) et les Forces armées canadiennes (FAC) ont identifié les restes humains d’un soldat de la Seconde Guerre mondiale trouvés dans un champ de ferme, près de Molentje (Damme), en Belgique, comme étant ceux du soldat Kenneth Donald Duncanson, de Dutton, en Ontario. Le soldat Duncanson était membre de l’Algonquin Regiment, qui a servi au sein de la 10e Brigade d’infanterie, 4e Division blindée du Canada, dans le Nord-Ouest de l’Europe.

Le MDN et les FAC ont avisé les membres de la famille du soldat Duncanson, et Anciens Combattants Canada fournit un soutien continu à la famille tandis que les derniers arrangements sont pris. Les restes humains du soldat Duncanson seront inhumés par son régiment au cimetière de guerre canadien d’Adegem, en Belgique, à l’automne 2016. Les plus proches parents du militaire ont été invités à assister aux funérailles.

Le Programme d’identification des pertes militaires du MDN a pour but d’identifier des soldats inconnus lorsque leurs restes humains sont découverts, de sorte qu’ils puissent être inhumés, avec un nom, par leur régiment et en présence de leur famille. Ainsi, le Programme favorise un solide sens de continuité et d’appartenance au sein des FAC, puisqu’il fournit à tous les Canadiens et Canadiennes une occasion de réflexion sur les expériences de ces hommes et de ces femmes qui ont donné leur vie pour leur pays.

Citations

«Nous sommes reconnaissants envers le Service intercommunal d’archéologie Raakvlak, en Belgique, pour son dévouement, et envers nos partenaires internationaux pour leur soutien, éléments qui ont en fin de compte permis aux membres de notre personnel d’identifier le soldat Duncanson et d’ainsi apporter un apaisement à sa famille, à son régiment et au pays qu’il a servi. Nous ne l’oublierons pas., a déclaré» Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense.

«Le soldat Duncanson a donné sa vie au service du Canada pendant la Seconde Guerre mondiale. Maintenant, il peut enfin être inhumé solennellement dans l’honneur et la dignité qu’il mérite.», a déclaré,Kent Hehr, ministre des Anciens combattants et ministre associé de la Défense nationale.

Faits saillants

Le soldat Duncanson est né le 7 juin 1915 à Wallacetown, en Ontario. Il s’est marié en 1939 et a habité à Dutton, en Ontario. Il s’est enrôlé dans l’Armée canadienne le 24 août 1942 et il a été intégré à l’Algonquin Regiment en avril 1944.

Le soldat Duncanson a été tué le 14 septembre 1944, tandis que l’Algonquin Regiment tentait d’établir une tête de pont sur la Dérivation de la Lys et le canal Léopold, au hameau de Molentje, maintenant partie intégrante de la municipalité de Damme, en Belgique. Il s’agissait là d’une intervention s’inscrivant dans le cadre des batailles préliminaires qui ont mené à la bataille de l’Escaut. Le soldat Duncanson avait 29 ans au moment de son décès.

Son nom est inscrit sur le panneau 11 du monument commémoratif de Groesbeek, au cimetière de guerre canadien de

, aux Pays-Bas. Ce monument rend hommage, en citant leurs noms, à plus de 1 000 membres des forces terrestres du Commonwealth qui sont morts au cours de la campagne dans le Nord-Ouest de l’Europe, entre la traversée de la Seine à la fin d’août 1944 et la fin de la guerre en Europe, et qui n’ont pas de sépulture connue.

Le jour du Souvenir, le 11 novembre 2014, un amateur de détection d’objets métalliques a découvert les restes humains du soldat Duncanson dans un champ de ferme, près de Molentje (Damme), en Belgique.

Par la suite, les restes humains ont été entièrement récupérés par le Service intercommunal d’archéologie Raakvlak, en Belgique, avec l’aide de l’équipe du Programme d’identification des pertes militaires du MDN et le soutien de la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth, de l’ambassade du Canada à Bruxelles et de l’attaché de défense du Canada à Paris.

Le contexte historique, l’analyse anthropologique, les preuves fournies par les artéfacts et les fiches dentaires ont permis d’identifier les restes humains du soldat Duncanson. L’identification a été faite par l’équipe du Programme d’identification des pertes militaires, avec l’aide du Corps dentaire royal canadien et du Musée canadien de l’histoire.

Les commentaires sont fermés.