La général américaine Lori Robinson devient la première femme à commander le NORAD

0

La général de la US Air Force Lori Robinson, ancien commandant des forces aériennes américaines dans le Pacifique, a pris aujourd’hui 13 mai,le commandement du Commandement de la défense aérospatiale nord-américaine et du Commandement aérien du Nord des États-Unis devenant la première femme à la tête d’un commandement majeur.

Actuellement, tous les autres commandements américains sont entre les mains de militaires masculins.

La cérémonie, à laquelle assistait, bien sûr, le ministre canadien de la Défense, Harjit Sajjan, ainsi que le chef d’état-major de la Défense, Jonathan Vance, s’est déroulée dans le hangar 1 sur la base aérienne Peterson, au Colorado.

Le NORAD est une organisation binationale américaine et canadienne responsable des missions d’alerte aérospatiale, de contrôle aérospatial et d’alerte maritime pour l’Amérique du Nord, tandis que l’U.S. Northern Command est le commandement de combat des États-Unis seulement, chargé des efforts de défense du territoire national et de la coordination du soutien de la défense aux autorités civiles aux États-Unis.

Le commandant en second du NORAD est le lieutenant-général canadien Pierre Saint-Amant.

« Le NORAD illustre parfaitement la manière dont nos deux pays continuent de collaborer pour notre bien collectif. Le contexte de la sécurité mondiale présente sans cesse de nouvelles difficultés et j’ai bon espoir que la générale Robinson a les compétences et l’expérience pour diriger notre relation unique en matière de défense au cours des prochaines années. », a déclaré le ministre de la Défense canadien, Harjit Sajjan, lors de la cérémonie.

Et « Je félicite avec bonheur la général Robinson alors qu’elle assume ce rôle important. Je n’ai aucun doute que sous sa gouverne, nous poursuivrons avec succès nos efforts militaires binationaux, qui sont caractérisés par l’amitié, la collaboration et l’efficacité opérationnelle, et qui visent à défendre l’espace aérien et les approches maritimes du Canada et de l’Amérique du Nord. », a pour sa part déclaré le général Jonathan Vance, chef d’état-major de la défense, faisant écho aux propos du ministre.

La général Robinson, née en 1959, est l’une des seulement deux femmes généraux quatre étoiles de la US Air Force. Elle succède à l’amiral Bill Gortney, qui doit prendre sa retraite en juin prochain, à à Norfolk, en Virginie.

Plus qu’un changement de sexe, il s’agit là surtout d’un changement de génération et ceux qui connaissent la nouvelle patronne du NORAD la décrivent comme la personnification d’une nouvelle génération de dirigeants, quelqu’un qui comprend le rôle que doit jouer la Force aérienne dans l’espace, la cybersécurité et les drones.

Celle qui commande dorénavant le NORAD n’a pas manqué de le souligner avec humour lors de la prise de commandement quand, faisant allusion à la série de science-fiction bien connue Stargate, elle s’est dite prête à recevoir les premiers extra-terrestres.

Sa famille est depuis toujours associée à la Force aérienne américaine. Le général deux étoiles à la retraite général David Robinson, était un pilote dans l’équipe de démonstration Thunderbirds. Sa belle-fille, la 2e lieutenant Taryn Ashley Robinson, est sortie diplômés de l’Air Force Academy en juin 2005, mais, mortellement blessée dans un accident lors de son entraînement, elle est morte en janvier 2006, quatre semaines avant son 23e anniversaire.

Son père, George Howard, un vétéran qui a servi 30 ans dans la Force aérienne et a été pilote durant la guerre du Vietnam, a été son modèle, avait-elle déclaré le mois dernier aux audiences de confirmation d=su Sénat et, aujoiurd’hui, lors de la prise de commandant, la nouvelle patronne du NORAD a écrasé une larme lorsqu’elle a évoqué sa mémoire et l’a salué.

Robinson s’est enrôlée dans l’Armée de l’Air en 1982 à travers le programme ROTC à l’Université du New Hampshire. Elle a commandé plusieurs opérations et entraînements.

Elle a reçu sa quatrième étoile en octobre 2014,

Comme commandant des Forces américaines du Pacifique, son aire de responsabilité s’étendait à la moitié du globe.

Le ministre Sajjan, en conférence de presse après la cérémonie de passation de commandement, n’a d’ailleurs pas manqué de souligner à quel point le curriculum de la nouvelle patronne du Commandement binational de la défense aérospatiale nord-américaine avait impressionné le premier ministre Trudeau.

Par ailleurs, alors que les nouvelles menaces que posent l’Iran et la Corée du Nord ont aussi été abordées à la conférence de presse en réponse à la question d’un journaliste, tant le secrétaire à la Défense Carter que la nouvelle patronne de la sécurité aérospatiale et maritime du territoire nord-américain ont assuré que ces menaces étaient prises au sérieux et qu’elles étaient constamment réévaluées.

La nouvelle patronne du NORAD avait déclaré avec assurance plus tôt lors de la cérémonie de passation de commandement que, si le monde est plus dangereux, les problèmes crées par l’homme peuvent être résolus par l’homme.


(Vidéo:Reuters)

Les commentaires sont fermés.