La mission de l’Otan en Afghanistan prolongée au-delà de fin 2016

0
Le ministre canadien des Affaires étrangères, Stéphane Dion, et la représentante du Canada à l'OTAN, Kerry Buck, à la réunion des chefs de la diplomatie de l'Alliance, à Bruxelles le 20 mai 2016. (OTAN)
Le ministre canadien des Affaires étrangères, Stéphane Dion, et la représentante du Canada à l’OTAN, Kerry Buck, à la réunion des chefs de la diplomatie de l’Alliance, à Bruxelles le 20 mai 2016. (OTAN)

L’Otan a décidé vendredi de prolonger au-delà de la fin 2016 sa mission « Soutien Résolu » de formation et de conseil aux forces armées afghanes qui affrontent « de graves défis sécuritaires », a annoncé son secrétaire général Jens Stoltenberg vendredi.

« Les forces afghanes vont preuve d’un vrai courage (…) et elles bénéficient de nos entraînements, conseils et assistance, mais l’Afghanistan continue d’affronter de graves défis sécuritaires », a expliqué M. Stoltenberg à l’issue d’une réunion des chefs de la diplomatie des 28 pays membres de l’Alliance.

« C’est la raison pour laquelle, aujourd’hui, les ministres ont donné leur accord pour soutenir la mission +Soutien Résolu+ au-delà de 2016 », a-t-il poursuivi. « Nos autorités militaires vont étudier les détails de la mission au-delà de 2016, y compris dans les régions d’Afghanistan ».

Le chef de l’Otan n’avait pas précisé jusqu’à quand la mission serait poursuivie, alors que les Alliés avaient annoncé, il y a un an, qu’ils souhaitaient la transformer en une mission civile, dirigée par un non-militaire, si la situation dans le pays s’améliorait.

M. Stoltenberg s’est par ailleurs dit « confiant » dans le fait que les chefs d’État et de gouvernement de l’Alliance « s’engageront fermement à continuer de financer les forces afghanes jusqu’en 2020 » lors de leur sommet à Varsovie les 8 et 9 juillet.

Le fonds mis sur pied à cet effet dispose actuellement d’1,4 milliard $ US[1,84 milliard $ CAD], mais au moins 5 milliards $ US [6,56 milliards CAD] par an sont nécessaires.

L’Otan avait mis fin le 31 décembre 2014 à sa mission de combat en Afghanistan déclenchée après les attentats du 11 septembre 2001. « Soutien Résolu » (Resolute Support), forte d’environ 13.000 militaires dont près de 10.000 Américains, avait alors pris le relais.

Ses soldats sont officiellement cantonnés à des rôles de supervision et de formation. Mais à la faveur d’un regain de l’insurrection islamiste armée et des difficultés rencontrées par les forces afghanes, les troupes occidentales se retrouvent de plus en plus impliquées dans les combats.

Les commentaires sont fermés.