L’Armée prête à commencer son exercice le plus vaste et le plus complexe de 2016

0
Un véhicule blindé léger III (VBL-III) circule sur le champ de bataille durant l'exercice MAPLE RESOLVE 2011 (Photo: Caporal-chef Marc-Andre Gaudreault, Canadian Forces Combat Camera, © 2011, DND-MDN Canada)
Un VBL-III circule sur le champ de bataille durant l’exercice MAPLE RESOLVE 2011 (Archives/Caporal-chef Marc-Andre Gaudreault, Canadian Forces Combat Camera,)

En vue de contribuer à la disponibilité opérationnelle des Forces armées canadiennes (FAC), plus de 6 000 militaires participeront à l’exercice MAPLE RESOLVE 2016, soit l’exercice d’entraînement le plus vaste et le plus complexe de l’année. L’exercice MAPLE RESOLVE se déroulera à Wainwright (Alberta), du 23 mai au 6 juin 2016.

L’exercice MAPLE RESOLVE 2016, organisé par le Centre canadien d’entraînement aux manœuvres, donnera aux militaires et dirigeants de l’Armée canadienne, ainsi qu’à d’autres membres du personnel des FAC une occasion unique d’améliorer leur préparation au combat en intervenant pour contrer des menaces conventionnelles et hybrides dans un contexte interarmées, intégré, multinational et pangouvernemental.

Cet entraînement permettra de confirmer la disponibilité opérationnelle du 1er Groupe-brigade mécanisé du Canada (1 GBMC) et d’éléments de l’Aviation royale canadienne, en évaluant leur capacité à mener des opérations n’importe où dans le monde en vue de fournir une puissance terrestre et aérienne décisive sur ordre du gouvernement du Canada. L’exercice MAPLE RESOLVE est le point culminant de l’entraînement qui permettra au 1 GBMC d’assumer ses responsabilités en tant que la brigade à disponibilité opérationnelle élevée de l’Armée canadienne, dès le 1er juillet 2016.

« L’exercice MAPLE RESOLVE est un excellent moyen de donner aux militaires et au personnel aérien l’occasion de vivre l’expérience d’un entraînement réaliste et dynamique, nécessaire pour avoir une force terrestre polyvalente et efficace au combat. Quand les militaires des FAC quitteront Wainwright, ils seront prêts à être déployés n’importe où dans le monde au nom du Canada, et seront plus aptes à collaborer avec nos alliés et partenaires. »
Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense

Les militaires de l’Armée canadienne qui servent au sein du 1 GBMC basés à Edmonton (Alberta) et Shilo (Manitoba) s’entraîneront aux côtés d’éléments de l’Aviation royale canadienne, de l’armée américaine, de la garde nationale américaine, de la réserve américaine et de l’armée britannique.

Les alliés participeront à l’exercice en déployant plus de 1 200 militaires des forces américaines et environ 150 militaires de l’armée britannique.

Les participants utiliseront un large éventail de tactiques, d’armements, de technologies de simulation, de véhicules de combat blindés, et plus de 20 aéronefs en vue de perfectionner leurs compétences dans un contexte opérationnel réaliste, évolutif et complexe.

Les commentaires sont fermés.